De la solubilité des classes sociales à travers le prisme post-colonial made in USA

Jean-Pierre Garnier
2011 L Homme et la société  
Distribution électronique Cairn.info pour L'Harmattan. © L'Harmattan. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... t interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © L'Harmattan | Téléchargé le 22/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © L'Harmattan | Téléchargé le 22/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) L'homme et la société, n o 182, octobre-décembre 2011 Note critique De la solubilité des classes sociales à travers le prisme post-colonial made in USA Jean-Pierre GARNIER Dans un petit ouvrage paru l'an passé, l'anthropologue Jean-Loup Amselle aborde un thème porteur : « l'ethnicisation de la France 1 ». Pas si porteur, pourtant, en l'occurrence, au vu du silence qui a accueilli ce livre. Il est vrai qu'il y a différentes manières de se laisser porter. J.-L. Amselle est de ceux qui ne craignent pas de ramer à contre-courant. Publié par une maison d'édition progressiste, on comprend que les adeptes de la « préférence nationale » n'en aient pas fait mention. En revanche, on eut pu attendre d'un lectorat classé à gauche, voire à l'extrême-gauche, qu'il y prête quelque attention. Encore eût-il fallu, cependant, que celui-ci consente à s'extraire de la bien-pensance du politiquement correct qui sévit dans ses rangs depuis maintenant plusieurs années. Pour résumer la thèse que défend J.-L. Amselle, on fera appel à un sociologue qui lui faisait récemment écho. Dans un article du Monde consacré à la métamorphose de la question sociale en question raciale à laquelle n'a pas peu contribué l'importation en France, au moins sur le plan idéologique, du modèle multiculturel anglo-saxon, le sociologue Gérard Mauger concluait : 1. Jean-Loup AMSELLE, L'ethnicisation de la France, Lignes, 2012.
doi:10.3917/lhs.182.0235 fatcat:bsjjaw3nkvct5izykdcdyn6v44