Le tabou et sa dénonciation – la parole publique entre la « langue de bois » et le « parler vrai »

Wojciech Prażuch
2017 Acta Universitatis Lodziensis. Folia Litteraria Romanica  
The language of politics, the medium of ideological presentation of the idea of relations inside a given community is an area of discourse struggle. This means that apart from the offered meanings, there are also attempts to hide the competitive or unassimilable message in it. Thus, taboo is its inseparable element. Today's public discourse is full of meta-language remarks in which the word taboo appears explicitly or is semantically present in the form of allusions to all sorts of forbidden
more » ... rts of forbidden themes. Through the analysis of contexts in which a word appears in the corpus of public speeches, the paper attempts to prove that, along with the criticism of Newspeak and political correctness, meta-language rejection of taboo by a political opponent has been a kind of a popular rhetoric pattern for the last few years. Keywords -taboo, political discourse, Newspeak, langue de bois Résumé -Le langage de la politique, porteur d'une représentation idéologique des relations au sein d'une communauté donnée, est par définition un domaine de la lutte discursive. Cela implique qu'en dehors des significations proposées, il comporte aussi des tentatives de couvrir le message concurrentiel ou discordant. Différentes formes du tabou constituent par conséquent son élément inséparable. Or, le discours public d'aujourd'hui (avec son côté néo-populiste) est parsemé de remarques métalinguistiques dans lesquelles le mot tabou apparaît explicitement ou est sémantiquement présent sous forme d'allusions à toutes sortes de thèmes interdits. À travers une analyse des contextes dans lesquels ce mot ou cette valeur sémantique apparaissent dans un corpus d'allocutions d'hommes politiques français couvrant la période 2008-2015, cet article -inspiré en partie des travaux du groupe de recherche DiSEM -tente de montrer que, tout comme la critique du politiquement correct et de ce qu'on appelle communément « la langue de bois », le rejet du tabou chez soi et sa dénonciation chez l'adversaire politique s'apparentent, ces dernières années, à une sorte d'artifice rhétorique obligé. Mots-clés -tabou, discours politique, novlangue, langue de bois http://dx.
doi:10.18778/1505-9065.12.14 fatcat:hhidnidyjnghzgqio3m2syhvpa