Gospa Verdurin v prevodu

Katarina Marinčič
2013 Linguistica  
Comme tous les personnages de l'oeuvre romanesque de Proust, Madame Verdurin, riche bourgeoise à prétentions artistiques, s'exprime dans un code. Le système de signes qu'elle emploie la caractérise psychologiquement. En même temps, c'est à travers ce système soigneusement établi qu'elle définit et défend sa position antiaristocratique. Ce double emploi des signes (pratiqué par le narrateur aussi bien que par le personnage littéraire) présente un problème particulier pour les traducteurs. Au
more » ... traducteurs. Au niveau socio-historique, certaines pertes de sens paraissent inévitables. D'autre part, les traductions que nous avons étudiées (l'anglaise de Moncrieff et Kilmartin ; l'allemande dʹEva Rechel-Mertens ; la slovène de Radojka Vrančič) témoignent d'un effort considérable pour éviter les pertes au niveau psychologique. L'affectation de Madame Verdurin est soigneusement recréée par les traducteurs qui semblent avoir compensé les pertes de contenu en accentuant le côté stylistique.
doi:10.4312/linguistica.53.1.119-128 fatcat:3jeukajg3fbald3yn5qjtirszy