Test de choix de Pins méditerranéens par les Scolytides et autres insectes xylophages en conditons naturelles

LIEUTIER (F.), VOULAND (G.), PETTINETTI (M.)
1997 Revue Forestière Française  
On sait quel a sensibilitéd es conifères aux attaques de Scolytides est accruel orsquel aphysiologie des arbres est perturbée. En région Provence-Alpes-Côted 'Azur (PACA),on se souvient par exemple des dégâts causés dans les Maures par l'hylésine Tomicus piniperda L. sur les arbres affaiblis par lac ochenille Matsucoccus feytaudi Duc. ( Schvester,1971). Les dépérissements causés par l'acuminé ( Ips acuminatus Gyll.) dans toutecette région de 1987 à1989 ont fait suiteàplusieurs années de déficit
more » ... s années de déficit hydrique ( Lieutier et al.,1988) . Cependant,b ien quel es espèces de Scolytides soient réputées avoir en général une faible spécificité,a u moins àl'intérieur d'unm ême genrebotanique ( Balachowsky,1949 ; Chararas,1962),les diverses essences ne semblent pas toutes attaquées au même degré. Leur sensibilitép araît varier pour unm ême agresseur.Ainsi,en région PACA, on n'observep resquej amais de dégâts dus à Tomicus piniperda ou à Ips acuminatus sur le Pin d'Alep, alors qu'ilsont souvent été très importants sur le Pin sylvestre. End ehors de conditions physiologiques différentes dans lesquelles les arbres peuvent se trouver,on peut sed emander si un facteur spécifiqueàl'essencebotaniquen ep ourrait pas intervenir.La sensibilitéaux attaques dépend,d'une part de l'attraction quel es diverses essences exercent sur les insectes et des possibilités de choix de ces derniers,d'autrep art des capacités de résistanceactived es arbres lorsqu'ils sont agressés.Eno utre,même après la r éussited es attaques,les conditions de développement des insectes,et doncles possibilités de multiplication de leurs populations,peuvent différer d'une essenceàl'autre. La présenteé tude sep roposed ecomparer l'attractivitéd ed ivers Pins méditerranéens vis-à-vis des espèces de Scolytides présentes dans cette région au moment de leur ponte. Une telle étude n'avait encorej amais étée ntrepriseau niveau infra-générique. MATÉRIELS ET MÉTHODES Quatree ssences ont étécomparées:le Pin maritime ( Pinus pinaster Soland.),le Pin sylvestre( Pinus sylvestris L.),le Pin noir ( Pinus nigra Arnold) et le Pin d'Alep ( Pinus halepensis Mill.).
doi:10.4267/2042/5615 fatcat:gg5mxbprwrfknht7cibeyd7gbq