L'Entwurf de Freud ? une lettre volée

Mai Wegener
2004 Essaim  
Distribution électronique Cairn.info pour ERES. © ERES. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable
more » ... uf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © ERES | Téléchargé le 16/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © ERES | Téléchargé le 16/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) L'Entwurf de Freud -une lettre volée * Mai Wegener En 1895, Freud écrivit en seulement trois semaines -« pris par la fièvre de l'écriture » 1 -ce manuscrit d'environ cent pages qui est connu aujourd'hui sous le titre de Entwurg einer Psychologie/Esquisse d'une psychologie scientifique 2 . C'est la première tentative de Freud pour mettre par écrit ce qu'il entend par appareil psychique, par la structure, le processus de travail de ce dernier, « modelé et corrigé selon différentes expériences effectives » 3 , comme dit le texte. Freud se représente son appareil constitué de « particules matérielles » distinctes, les neurones, qui se différencient en trois systèmes de neurones nommés chacun par les caractères grecs ϕψω. Les processus d'excitation dans l'appareil, c'est-à-dire les processus psychiques, sont compris dans une quantité qui s'écoule, circulant entre les neurones et capable de stimuler ceux-ci à différents degrés ou, comme il est également dit dans l'Entwurf, de les investir. Freud appelle cela « une sorte d'économie de la force nerveuse 4 ». C'est dans ce vocabulaire marqué par la neurologie et l'électrophysiologie contemporaines que se formulent dans l'Entwurf les axiomes de la théorie psychanalytique, l'opposition des pro-* T raduction de l'allemand par Brigitte Aubenas. Cet article s'appuie sur un travail de plus vaste envergure : Mai Wegener, Neuronen und Neurosen. Der psychische Apparat bei Freud und Lacan. Ein historisch-theoretischer Versuch über den sog. Entwurg einer Psychologie von 1895 (Neurones et névroses. L'appareil psychique chez Freud et Lacan. Un essai historique et théorique sur ce qu'on appelle Esquisse d'une psychologie de 1895. Le livre paraîtra en 2004 chez Turia + Kant (Vienne). 1. S. Freud, 1985/1986, Briefe an Wilhelm Fließ (1887-1904), éditées par J.M. Masson, Francfort-sur-le-Main, lettre du 15.10.1895. Cité désormais sous l'abréviation Freud-Fließ et indication de la date de la lettre, partiellement traduit in Naissance de la psychanalyse, Paris, PUF, 1956. 2. Le titre « Entwurf einer Psychologie » vient d'abord des éditeurs en 1950. Freud parle de son écrit qui ne porte pas de titre, sous différentes abréviations ou dénominations « La psychologie », « ϕψω », ou une présentation sommaire des « ϕψω » dans Freud-Fließ, lettres du 16.8.1895 et du 23.9.95. 3. Sigmund Freud, « Entwurf einer Psychologie », partiellement traduit in Naissance de la psychanalyse, Paris, PUF, 1956. OEuvres complètes, supplément, Francfort-sur-le-Main, 1987, p. 438. Tous les passages cités par la suite sous l'abréviation Entwurf proviennent de cette nouvelle transcription. 4. Freud-Fließ, lettre du 25.5.1895.
doi:10.3917/ess.012.0175 fatcat:6dkpuryjrnfd7d62rvkgkgz7mm