Le care auprès des enfants dans un parcours de vie féminin, les rôles des mères et des grand-mères (France-Russie)

Veronika Duprat-Kushtanina
2013 Recherches familiales  
Distribution électronique Cairn.info pour Union nationale des associations familiales. © Union nationale des associations familiales. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous
more » ... partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Dossier thématique II. « Parcours de vie » Parcours de vie Le care auprès des enfants dans un parcours de vie féminin, les rôles des mères et des grand-mères (France-Russie) Veronika Duprat-Kushtanina En s'appuyant sur une série d'entretiens biographiques et les données de Gender and Generation Survey, cet article traite les modèles de distribution des rôles parentaux et grandparentaux auprès des enfants, en France et en Russie. Ces rôles se défi nissent dans l'articulation travail-famille dans les parcours de vie des adultes. Deux modèles distincts se dessinent. Les milieux favorisés optent pour une présence soutenue des grands-parents dans la vie quotidienne des petits-enfants. Les mères prédominent cependant dans le care auprès de jeunes enfants, secondées par les modes de garde professionnels ; les grands-parents se consacrent plus aux loisirs. En revanche, les grands-parents des milieux populaires s'investissent de façon contrastée : soit ils procurent peu d'aide aux jeunes parents, soit ils s'impliquent d'une façon particulièrement intense. En France comme en Russie, la division du travail parental et grand-parental s'affi rme comme la norme omniprésente, énoncée dans les entretiens et confi rmée par les données de Gender and Generation Survey. D'après les déclarations des parents, les activités de care quotidiennes est leur apanage absolu. En France comme en Russie, les tâches telles qu'habiller l'enfant, le coucher, le garder en cas de maladie, s'occuper de ses loisirs ou de ses devoirs sont presque toujours accomplies par l'un des parents [1] . Ceci ne signifi e pas pour autant que les grands-parents soient écartés de la vie quotidienne de leurs petits-enfants. Les grands-parents apportent une aide régulière dans un tiers des familles françaises ayant des enfants de moins de 7 ans et dans presqu'un quart de familles dont le cadet a entre 7 et 10 ans. Dans les familles russes, les grands-parents interviennent systématiquement dans le care auprès des enfants dans presque 45 % des familles ayant des enfants de moins de 7 ans et dans presqu'un quart de familles dont le benjamin est âgé [1] Quel que soit l'âge des enfants, le taux de participation des personnes autres que les parents à ces tâches ne dépasse pas 7 %. © Union nationale des associations familiales | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © Union nationale des associations familiales | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Le care auprès des enfants dans un parcours de vie féminin, les rôles des mères et des grand-mères (France-Russie) Recherches familiales, n° 10, 2013 140 de 7 à 10 ans. Les opinions viennent appuyer ces pratiques. En France comme en Russie, trois quarts des interviewés dans le cadre de l'enquête GGS affi rment que les grands-parents doivent garder les petits-enfants si les parents ne peuvent pas le faire. La méthode de l'enquête Volet qualitatif : Entre 2007 et 2011, j'ai étudié 32 familles de milieux sociaux différents en France et 32 en Russie. 162 entretiens biographiques ont été effectués dont 47 avec des hommes et 115 avec des femmes. L'âge de mes interlocuteurs varie entre 4 et 91 ans. Volet quantitatif : L'enquête GGS (Étude des relations familiales et intergénérationnelles en France) est conduite dans plusieurs pays en trois vagues espacées de trois ans. J'ai eu accès aux données de la première vague effectuée en France en 2005 et en Russie en 2004. Les données sont représentatives de la population âgée de 18 à 79 ans. Dans l'article, les données quantitatives citées sans référence sont issues de cette enquête et ne concernent que les familles qui comprennent au moins un enfant âgé de 10 ans et moins. [15] Bernice L. NEUGARTEN, Karol K. WEINSTEIN, « The Changing American Grandparent », Journal of Marriage and Family,
doi:10.3917/rf.010.0139 fatcat:ki5bbvpb7netpepzzmjdjs6a6y