Le problème physique de la stratosphère à la thermospère inférieure

M. Nicolet
1965
Le problème physique de la stratosphère à la thermosphère inférieure par M. NICOLET BELGISCH INSTITUUT VOOR RU I M T E -A ERONOM I E 3, Ringlaan, UKKEL -BRÜSSEL 18 AVANT-PROPOS "Le problème physique de la Stratosphère à la Thermosphère inférieure" fut présenté à la réunion de la Royal Society (Londres, Grande-Bretagne) le 3 décembre 1964 et sera publié dans les "Proceedings". M. Nicolet. VOORWOORD "Le problème physique de la Stratosphère à la Thermosphère inférieure" werd voorgedragen op de
more » ... rgedragen op de bijeenkomst van de Royal Society (Londen, Groot-Brittanie) op 3 december 1964 en zal gepubliceerd worden in de "Proceedings". M. Nicolet, FOREWORD "Le problème physique de la Stratosphère à la Thermosphère inférieure" has been presented at the meeting of The Royal Society (London, U K) on December 3, 1964 and will be published in the "Proceedings". M. Nicolet. VORWORT "Le problème physique de la Stratosphère à la Thermosphère inférieure" wurde den 3. Dezember 1964 wahrend der Versammlung der Royal Society (London, Grossbritannien), vorgestellt. Dieser Text wird in den "Fröceedlngs" herausgegeben werden. M. Nicolet. ce de réactions ioniques modifie le concept simple d'une atmosphère soumise à la photodissociation et aux réactions chimiques conventionnelles. En doublant le temps t(0) de la.formule (4) on.dirait que c'est le temps nécessaire pour passer de 50 °/ c à 97,5. 0 / 0 de la valeur d'équilibre.». En adoptant des valeurs numériques dans.la formule (4) pour une altitude de 85 km, c'est-à-dire au niveau de la mésopause, on voit que le temps requis pour atteindre 50 °/ 0 de l'équilibre photochimique (ou pour passer de 50 °/ 0 à 80 •/.-, ou'de 80 °/ 0 à 97,5 °/ c ) est supérieur à 150 heures; Ainsi, on peut conclure que dans.la thermosphère inférieure,l'équilibre photochimique ne représente pas les conditions exactes. Comme le temps requis augmente avec l'altitude (il devient de l'ordre d'un mois à 100 km), l'atome d'oxygène est donc soumis aux conditions de transport dans toute la thermosphère et l'altitude, du maximum de concentration n^^O) dépend des phénomènes dynamiques et advectifs régnant au-dessus de la mésopause. Ce maximum sera donc soumis à des variations liées aux conditions atmosphériques de la thermopause inférieure: 3. LA FORMATION DE L'OZONE: A partir de la mésosphère, les conditions de pression sont suffisantes pour permettre une formation d'ozone par collision triple, k 2' ° + °2 + M °3 + M + 24 kCa1, ^ .'•'.:. .' . Puisque 1'atome.d'oxygène est en équilibre photochimique dans la stratosphère, ou peut donc écrire Dans la thermosphère, les conditions chimiques sont cependant, modifiées.', par suite .dé. l'effet de réàctiori's ionosphériques..-Mais, avant, dépasser à leur examen, il est nécessaire de discuter le problème de la production des atomes d'azote.
doi:10.18758/a_037 fatcat:wfwervdrc5ev5ajque6nmomkpe