Evaluation of funnel traps for estimating tree mortality and associated population phase of spruce beetle in Utah

E Matthew Hansen, Barbara J Bentz, A Steven Munson, James C Vandygriff, David L Turner
2006 Canadian Journal of Forest Research  
Although funnel traps are routinely used to manage bark beetles, little is known regarding the relationship between trap captures and tree mortality near the trap. We conducted a 4 year study in Utah to examine the correlation between funnel-trap captures of spruce beetle (Dendroctonus rufipennis Kirby) and mortality of Engelmann spruce (Picea engelmannii Parry ex Engelm.) within a 10 ha block of the trap. Using recursive partitioning tree analyses, rules were developed for predicting spruce
more » ... tality and associated levels of beetle population phase (endemic or epidemic), in the current year and subsequent year, for a given level of trap captures. Although model predictions of infested-stem counts had large variances, our results suggest that funnel-trap captures can be reliably used to estimate relative levels of tree mortality, expressed as spruce beetle population phase. Classification-tree analyses indicate that captures of~842 spruce beetles during a season (late May to mid-August) from a single funnel trap represent a threshold between endemic (<2 mass-attacked stems/ha) and epidemic conditions (≥2 mass-attacked stems/ha) for either the current or the subsequent year relative to deployment of the funnel trap. Likewise, a lack of infested hosts within 10 m of a funnel trap, also known as spillover, was associated with endemic conditions, whereas trees attacked near the trap correlated with epidemic conditions. Résumé : Bien que les pièges en entonnoir soient couramment utilisés pour la gestion des scolytes, la relation entre les captures dans les pièges et la mortalité des arbres près des pièges est peu connue. Nous avons réalisé une étude d'une durée de quatre ans en Utah pour déterminer le degré de corrélation entre les captures de dendroctone de l'épinette (Dendroctonus rufipennis Kirby) dans les pièges en entonnoir et la mortalité de l'épinette d'Engelmann (Picea engelmannii Parry ex Engelm.) à l'intérieur d'un bloc de 10 ha autour du piège. À l'aide d'analyses récursives de partitionnement des arbres, des règles ont été développées pour prédire la mortalité de l'épinette et les niveaux correspondants de population du dendroctone (endémique ou épidémique), dans l'année en cours et l'année suivante, pour un niveau donné de captures dans les pièges. Malgré la forte variation des prédictions du nombre de tiges infestées générées par le modèle, nos résultats indiquent que les captures dans les pièges en entonnoir peuvent être utilisées de manière fiable pour estimer les niveaux relatifs de mortalité des arbres, exprimés en fonction des phases de population du dendroctone de l'épinette. Les analyses de classification des arbres indiquent que la capture de~842 dendroctones de l'épinette pendant une saison (fin mai à mi-août) dans une seule trappe en entonnoir représente un seuil entre des conditions endémiques (attaque massive de <2 tiges/ha) et épidémiques (attaque massive de ≥2 tiges/ha), soit pour l'année en cours, soit pour l'année suivant l'installation du piège en entonnoir. De la même façon, l'absence d'hôtes infestés à moins de 10 m d'un piège en entonnoir, aussi appelé débordement, est associée à des conditions endémiques tandis que la présence d'arbres attaqués près d'un piège est corrélée avec des conditions épidémiques. [Traduit par la Rédaction] Hansen et al. 2584
doi:10.1139/x06-141 fatcat:yhwxnkyt3zhkzpirmn3dfbhcaq