EU Bailout Conditionality as a De Facto Mode of Government – a neo-liberal 'black hole' for the Greek Collective Labour Law system?

Ioannis Katsaroumpas
2013 Kritische Vierteljahresschrift für Gesetzgebung und Rechtswissenschaft  
Les trous noirs, invisibles, sont des zones de l'univers exerçant une force irrésistible et d'une puissante incroyable sur tout ce qui les entoure. L'article soutient que la conditionnalité de l'UE, telle que définie dans le mémorandum UE-FMI et dans les décisions du Conseil de l'UE joints aux récents programmes de sauvetage, représente un « trou noir » pour le droit du travail collectif grec (hypothèse du trou noir). Aux fins de prouver l'hypothèse du trou noir, nous la reformulons en deux
more » ... rmulons en deux sous-hypothèses : (1) l'hypothèse du mode de gouvernement de facto (« hypothèse du gouvernement ») et (2) l'hypothèse du trou noir néo-libéral (« hypothèse néo-libérale »). L'hypothèse du gouvernement selon laquelle la conditionnalité relative au renflouement doit être perçue comme un « mode de gouvernement de facto » correspond au côté « puissant » de l'analogie du trou noir (partie 1). En se fondant sur l'examen du statut de « point noir » de la conditionnalité au sein de la législation de l'UE et des droits fondamentaux de l'UE, ainsi que sur l'identification de ses principales caractéristiques institutionnelles, procédurales et fondamentales, l'hypothèse néo-libérale est finalement affirmée (partie 2), démontrant sa nature de « trou noir » à l'égard du droit du travail collectif grec sur lequel elle relâche sa dynamique destructrice. Zusammenfassung Schwarze Löcher sind Bereiche im Universum, die ausgesprochen starke und unwiderstehliche Kräfte auf alles um sie herum ausüben, aber nicht sichtbar sind. Der Artikel erörtert, dass die EU-Auflagen, wie sie in EU/IWF-Memoranden und in EU-Ratsbeschlüssen in Verbindung mit den neuesten Rettungsprogrammen
doi:10.5771/2193-7869-2013-4-345 fatcat:ku5ytx63qnbo5m64zqdrdkonxe