LES INÉGALITES GÉOGRAPHIQUES DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION EN FRANCE [Geographical inequality of population renewal in France] [article]

Gérard-François DUMONT
2009 unpublished
Selon le dictionnaire de Démographie, « le renouvellement de la population est le résultat de l'apport constant, par naissances, de nouveaux éléments dans une population et du départ concomitant, par décès, d'anciens éléments » (PRESSAT, 1979). Ce résultat dépend donc notamment de l'accroissement naturel soit positif si les naissances sont supérieures aux décès, soit négatif dans le cas contraire. En outre, le rythme annuel des naissances et des décès dans une population considérée vient en
more » ... idérée vient en permanence modifier sa composition par âge. Examinons ici exclusivement la partie « apport » de la notion d e r e n o u v e l l e m e n t , c ' e s t -à -d i r e l e s naissances. Le rythme de ces dernières est bien connu grâce aux résultats réguliers du traitement des informations recueillies par les services d'état civil des mairies. Des résultats jusqu'aux niveaux géographiques les plus fins, ceux des communes, sont ensuite disponibles lorsque le travail consistant à répartir les naissances enregistrées selon le domicile des parents est effectué. Il est bien connu que l'apport de naissances peut être variable dans le temps et dans l'espace selon les niveaux de fécondité, et que, par exemple en France, certains départements ont une fécondité supérieure à la moyenne nationale, d'autres inférieures. Pour deux territoires ayant une fécondité identique, d'éventuels écarts dans l'apport des naissances tiennent aux différences de composition par âge et par sexe. L'objet de ce texte est de montrer que le résultat de l'apport par naissances au renouvellement de la population ne peut être que géographiquement inégal en France dans la mesure où le potentiel y concourant est fort disparate selon les territoires. Ces inégalités ne pourraient être levées que par des flux migratoires d'intensité, de composition par âge et de comportements de fécondité bien précis. Cinq types de territoires
doi:10.13140/2.1.4954.0168 fatcat:qloxnikr2zhjvnnni3tzru6vma