Sous-déclaration des accidents d'exposition au sang : une situation préoccupante chez les étudiants en soins infirmiers

Christine Noé
2015 Recherche en soins infirmiers  
Distribution électronique Cairn.info pour Association de recherche en soins infirmiers. © Association de recherche en soins infirmiers. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous
more » ... ue forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -07/05/2020 20:40 -© Association de recherche en soins infirmiers Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -07/05/2020 20:40 -© Association de recherche en soins infirmiers Recherche en soins infirmiers n° 123 -Décembre 2015 l Copyright © ARSI tous droits réservés - 49 VARIATION Accidental blood exposure incidents require immediate medical evaluation, permitting early treatment, if needed, for a possible infection and enable identification of the work accident in case of HIV infectivity status. A study wax conducted with nursing students in two different years of study in order to formalize the rate of underreporting of blood exposure incidents and to determine the reasons. The results highlight that, over a period of three years of training, 52 % of blood exposure incidents have not been declared as occupational accidents. The reasons for nursing students underreporting of blood exposure incidents are related on the one hand to the negative perceptions and feelings that students have (personal fault 55 % and awkwardness 82 %) and to the fear of negatives consequences (31 %) on the evaluation of their internship in particular and on their nursing training in general. On the other hand, students tend to conform to other caregivers who themselves underestimate the risk of blood exposure incidents (22 %). The identification of these elements will help to initiate a discussion and to prepare direct actions in order to encourage reporting of blood exposure incidents by nursing students and their colleagues during internships. A B S T R A C T R É S U M É L'accident d'exposition au sang (AES) nécessite une prise en charge médicale urgente, un enregistrement par le service de santé au travail et une déclaration obligatoire pour la reconnaissance de l'accident de travail en cas de séroconversion. Une étude a été menée auprès de deux promotions d'étudiants en soins infirmiers afin de formaliser le taux de sous-déclaration des AES et d'en déterminer les motifs. Les résultats mettent en évidence que 52 % des AES sur une période de trois ans de formation n'ont pas été déclarés en accident du travail. Les raisons de non-déclaration sont liées d'une part, à la perception négative que des étudiants ont de l'AES (faute 55 %, maladresse 82 %) et de la peur de conséquences (31 %) sur leur bilan de stage et leur formation. D'autre part, les étudiants se conforment à certains soignants qui sous-estiment eux-mêmes le risque d'un AES (22 %). L'identification de ces éléments va permettre d'initier une réflexion et d'ordonner des actions pour inciter les étudiants et les partenaires de stage à déclarer les AES en accident du travail.
doi:10.3917/rsi.123.0049 fatcat:zcgnnzgsorhn3itbyvrhmizy54