L'actualité de Romano Guardini

Ugo Perone
2016 Transversalités  
Distribution électronique Cairn.info pour Institut Catholique de Paris. © Institut Catholique de Paris. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière
more » ... de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. La question de l'actualité d'un auteur risque d'être un piège qui place l'intervenant dans la position de juger quelqu'un de bien plus grand que celui qui parle. On dira : c'est la situation habituelle du critique, qui émet des jugements sur des choses qu'il ne saurait lui-même réaliser. Il peut néanmoins le faire avec finesse et élégance de sorte qu'il offre lui aussi, à sa manière et dans son genre, quelque chose de vraiment utile. Je ne peux cependant me défaire d'une sensation de gêne, car l'interprétation, du moins comme je l'entends, part toujours de l'affirmation implicite de l'actualité d'un auteur et elle s'efforce de la mettre en lumière et de la valoriser le mieux possible. c'est sans doute là que réside la différence : l'actualité n'est pas le résultat d'un jugement, mais le pressentiment d'une lecture que l'on met à l'épreuve. Si cette mise à l'épreuve ne devait pas déboucher sur un résultat positif, il vaudrait mieux abandonner le thème et se taire. La parole, même si elle devait dénoncer des limites et énoncer un désaccord, est toujours témoignage d'actualité. du reste, si on y réfléchit bien, il en a toujours été ainsi dans l'histoire de la philosophie. L'âpre titre de Benedetto croce, Ciò che è vivo e ciò che è morto di Hegel, ne veut pas en vérité aboutir à un jugement d'actualité, mais il trahit quelque chose de son auteur et confirme son inclination à 1. traduction de l'italien par nicole Arrous.
doi:10.3917/trans.137.0071 fatcat:yupmyymotzhjzlyz3mcrjypyhq