Beware paradigm creep and buzzword mutation

Andrew Park
2011 Forestry Chronicle  
The world of forest management is awash in buzzwords and acronyms-ecosystem-based management, adaptive management, Triad, emulation of natural disturbance (END), and latterly-resilience. Resilience is the concept du jour, and is increasingly employed as a catch-all term for a variety of management goals. There is peril in making excessive use of buzzwords as stand-ins for the complex goals that are the real target of forest management. In this paper, I explore the consequences of buzzword
more » ... on, which leads to paradigm creep-the use of buzzwords far beyond their original sphere of application. Such inappropriate use threatens to dilute the meaning of the original metaphor and makes talking clearly about the legitimate targets of forest management more difficult. I use "sustainable development" as an exemplar of a buzzword that has mutated into uselessness. I then compare the descent of sustainable development with current trends in the use of "resilience", and offer some guidelines for rescuing this term from a similar fate. L'univers de l'aménagement forestier est inondé de mots à la mode et d'acronymes -aménagement écosystémique, aménagement adaptatif, Triad, reproduction de perturbation naturelle (RPN) et dernièrement, résilience. La résilience est le concept du jour et est de plus en plus utilisé comme terme pour englober une variété d' objectifs d'aménagement. Il est risqué d'utiliser de façon excessive des mots à la mode pour remplacer la désignation des objectifs complexes qui sont les vraies cibles de l'aménagement forestier. Dans cet article, j' étudie les conséquences de la mutation vers les mots à la mode, ce qui mène à la mise en place d'un paradigme -l'utilisation des mots à la mode hors de leur contexte original. Une telle utilisation inappropriée constitue une menace de dilution de la signification de la métaphore originale et fait en sorte qu'il est plus difficile de parler clairement des cibles réelles de l'aménagement forestier. J'utilise le « développement durable » à titre d' exemple d'un mot à la mode qui a muté pour devenir inutile. Je compare par la suite la déchéance du développement durable avec les tendances actuelles d'utilisation de « résilience » et présente quelques lignes directrices pour sauver ce terme d'un sort semblable. Mots clés : résilience, concept de stabilité des définitions, développement durable, mot à la mode, paradigme
doi:10.5558/tfc2011-023 fatcat:3ixususmzbfdbl22fyvmrwycni