La relation père-enfant et l'ouverture au monde

Danielle Paquette
2004 Enfance  
Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France. © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque
more » ... orme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. RÉSUMÉ Je propose ici d'utiliser la « relation d'activation » père-enfant pour qualifier le lien affectif qui s'établit entre le père et l'enfant. Contrairement à la relation d'attachement mère-enfant qui permet d'apaiser l'enfant, la relation d'activation pèreenfant permet de répondre au besoin de l'enfant d'être activé et de se surpasser. Dans une relation d'activation de qualité, l'enfant apprendrait à faire confiance en ses propres capacités à faire face aux menaces et à l'étrangeté de son environnement physique et social, puisque son père l'aura incité à oser aller plus loin dans son exploration, et ce dans un contexte serein. Les pères joueraient un rôle indirect via le soutien émotionnel et physique à la mère dans les périodes de stress, et un rôle direct dans le développement de l'exploration et l'autonomie de l'enfant dès sa deuxième année de vie, dans les périodes de non-stress. Plus particulièrement, les jeux de lutte père-enfant à l'âge préscolaire permettraient aux enfants d'apprendre à prendre leur place dans un monde compétitif, et ce d'une manière socialisée sans agresser autrui.
doi:10.3917/enf.562.0205 fatcat:cmoan6lry5e4bj3lv4kq37k7sa