Les méthodes projectives en psychopathologie clinique : développements, confirmations, contradictions

Catherine Chabert
2014 Psychologie clinique et projective  
Distribution électronique Cairn.info pour ERES. © ERES. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable
more » ... et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © ERES | Téléchargé le 18/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © ERES | Téléchargé le 18/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Catherie Chabert, professeure émérite de psychologie clinique et de psychopathologie, université Paris Descartes (Paris-V), Sorbonne Paris Cité, Institut de psychologie, Laboratoire PCPP (Psychologie clinique, psychopathologie, psychanalyse) EA-4056. Psychanalyse, membre de l'Association psychanalytique de France, catherine@chabert.org Les méthodes projectives en psychopathologie clinique : développements, confirmations, contradictions Catherine Chabert La communauté de psychologues cliniciens, et pas seulement celle des cliniciens projectivistes, reconnaît les apports fondamentaux de l'oeuvre de Nina Rausch de Traubenberg et quand je dis « oeuvre », je n'évoque pas seulement ses travaux de recherches et ses publications : je veux parler aussi de ses activités cliniques dans un célèbre service de Psychiatrie de l'enfant à la Salpêtrière, et de la place essentielle qu'elle a occupée dans la formation universitaire, initiale et continue, à l'Institut de Psychologie de l'Université Paris V (aujourd'hui Paris-Descartes). Si sa notoriété dépasse largement les frontières de l'Europe francophone, c'est aussi parce qu'elle a travaillé avec la même ardeur, le même courage et le même dévouement au sein de la Société du Rorschach et des méthodes projectives de langue française et au sein de l'Association Internationale du Rorschach. Ses travaux concentrés sur le Rorschach ont permis très tôt d'établir avec fermeté les références psychanalytiques en méthodologie projective. Mais peut-être sait-on moins la part essentielle qui lui revient dans la prise en compte et la formation aux tests projectifs thématiques. Psychologie clinique et projective, volume 20 -2014, p. 59-78. © ERES | Téléchargé le 18/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © ERES | Téléchargé le 18/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Psychologie clinique & projective, vol. 20
doi:10.3917/pcp.020.0059 fatcat:ajp7mtfbarcpfdplgohwdxr5ia