Field-based evaluation of a reagent strip test for diagnosis of Schistosomiasis mansoni by detecting circulating cathodic antigen (CCA) in urine in low endemic area in Ethiopia

M. Legesse, B. Erko
2008 Parasite  
The sensitivity, specificity, positive and negative predictive values of a reagent strip test for the diagnosis of schistosomiasis mansoni by detecting circulating cathodic antigen (CCA) in urine were evaluated using 184 stool and urine samples collected from schoolchildren living in relatively low endemic area of schistosomiasis mansoni in Ethiopia. A combined result of stool samples processed by Kato and formol-ether concentration methods was used as gold standard. The results showed that
more » ... lts showed that detection of CCA in urine using reagent strip test was slightly higher than the combined results of the stool techniques (65.2 % vs 42.4 %, p > 0.05) in suggesting the prevalence of the disease. The sensitivity, specificity, positive and negative predictive values of the reagent strip test were 76.9 %, 43.4 %, 50 % and 71.9 %, respectively. The result of egg counts using Kato method suggested that detection of urine CCA could be used to indicate the intensity of infection. Nevertheless, like that of stool examination, the reagent strip test was found to be less sensitive in case of light to moderate infections. About 23.1 % of the study children who were excreting the eggs of the parasite were found negative by the reagent strip test. The relative insensitivity of a reagent strip test in low intensity of infection necessitates for the development of more sensitive assay that can truly discriminate schistosome-infected from non-infected individuals. Résumé : ÉVALUATION SUR LE TERRAIN D'UN KIT DE DÉTECTION DANS LES URINES DES ANTIGÈNES CIRCULANTS CATHODIQUES POUR LE DIAGNOSTIC DE LA BILHARZIOSE À SCHISTOSOMA MANSONI DANS UNE ZONE DE FAIBLE ENDÉMICITÉ EN ÉTHIOPIE La sensibilité, la spécificité, les valeurs prédictives, négatives et positives d'un kit pour le diagnostic de la bilharziose à Schistosoma mansoni par détection des antigènes circulants cathodiques (ACC) dans les urines ont été évaluées dans 184 échantillons de selles et d'urines provenant d'enfants éthiopiens scolarisés dans une zone d'endémicité relativement basse. Le "gold standard" était le résultat combiné de l'examen des échantillons de selles par les techniques de Kato et de concentration formol éther. La sensibilité du kit détectant les ACC dans les urines était légèrement supérieure à la sensibilité de la combinaison des deux examens de selles (65,2 % vs 42,4 %, p > à 0,05). Les sensibilités, spécificités, valeurs prédictives positives et négatives du test étaient respectivement de 76,9 %, 43,4 %, 50 % et 71,9 %. La numération des oeufs effectuée par la méthode de Kato suggère que la détection des ACC urinaires pourrait être utilisée pour évaluer l'intensité de l'infection. Cependant, comme pour l'examen de selles, le kit a été moins sensible en cas d'infestation légère ou modérée. Environ 23,1 % des enfants étudiés qui excrétaient des oeufs du parasite étaient négatifs avec le test. Le manque de sensibilité du test en cas de faible infestation nécessite le développement d'un kit plus sensible qui pourrait véritablement discriminer les individus infectés des non infectés.
doi:10.1051/parasite/2008152151 pmid:18642508 fatcat:2volyi7kprdqvmtf4cvtdd5e7m