La profondeur du théâtre : au-delà du sujet, vers une pensée métaontologique

Marcello Vitali Rosati
2011 Sens public  
Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter en ligne. https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Cet article est diffusé et préservé par Érudit. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de lLa différence des sexes : enjeux et débats contemporains 2011 URI : https://id.erudit.org/iderudit/1063066ar DOI
more » ... udit/1063066ar DOI : https://doi.org/10.7202/1063066ar Aller au sommaire du numéro Éditeur(s) Département des littératures de langue française Découvrir la revue Citer cet article Vitali Rosati, M. (2011). La profondeur du théâtre : au-delà du sujet, vers une pensée métaontologique. Sens public. https://doi.org/10.7202/1063066ar Résumé de l'article La métaphore du théâtre a été souvent utilisée pour parler du rapport du sujet avec le monde. Mais quel type de théâtre ? On pense traditionnellement à une expérience dans laquelle le spectateur regarde ce qui se produit sur scène. Dans ce dispositif il n'y a qu'un spectateur puisque par une sorte de miracle du théâtre chacun voit la même scène, il n'y a pas de points de vue. Mais que se passe-t-il si on regarde le théâtre latéralement ? Si on met entre parenthèses la frontalité de spectateur et scène et on assume un point de vue qui nous montre la profondeur du théâtre ? Déplaçant notre regard on va avoir une nouvelle métaphore peut-être plus adaptée à définir le sujet. Revue internationale International Webjournal www.sens-public.org La profondeur du théâtre : au-delà du sujet, vers une pensée métaontologique MARCELLO VITALI ROSATI Résumé: La métaphore du théâtre a été souvent utilisée pour parler du rapport du sujet avec le monde. Mais quel type de théâtre ? On pense traditionnellement à une expérience dans laquelle le spectateur regarde ce qui se produit sur scène. Dans ce dispositif il n'y a qu'un spectateur puisque par une sorte de miracle du théâtre chacun voit la même scène, il n'y a pas de points de vue. Mais que se passe-t-il si on regarde le théâtre latéralement ? Si on met entre parenthèses la frontalité de spectateur et scène et on assume un point de vue qui nous montre la profondeur du théâtre ? Déplaçant notre regard on va avoir une nouvelle métaphore peut-être plus adaptée à définir le sujet. Riassunto: La metafora del teatro è stata spesso usata per descrivere il rapporto del soggetto al mondo. Ma che tipo di teatro ? Si pensa tradizionalmente ad un'esperienza in cui lo spettatore guarda ciò che accade in scena. In un tale dispositivo c'è un solo spettatore perché per una specie di miracolo del teatro ognuno vede la stessa scena, non ci sono punti di vista. Ma cosa succede se si guarda il teatro lateralmente, se si mette tra parentesi la frontalità di spettatore e scena e si assume un punto di vista che ci mostri la profondità del teatro ? Spostando il nostro sguardo si avrà una nuova metafora, forse più adatta a definire il soggetto.
doi:10.7202/1063066ar fatcat:txempq4st5ar5oktqeaiue752q