Sur la famille du grec ?????

Romain Garnier
<span title="">2009</span> <i title="CAIRN"> <a target="_blank" rel="noopener" href="https://fatcat.wiki/container/5mtc5v3sl5gnjbgaoekdwquec4" style="color: black;">Revue de philologie, de littérature et d&#39;histoire anciennes</a> </i> &nbsp;
Distribution électronique Cairn.info pour Klincksieck. © Klincksieck. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more &raquo; ... ord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. SUR LA FAMILLE DU GREC ΒΟΣΚΩ 1. Famille du gr. βόσκω « faire paître » Le verbe βόσκω « nourrir, faire paître » est déjà homérique. Il se dit de la terre, qui nourrit les humains (λ 365, βόσκει γαῖα μέλαινα...ἀνθρώπους). Au moyen, il signifi e « paître » (δ 348, ἔλαφος...ἄγκεα ποιήεντα # βοσκομένη « la biche qui paît les vallées riches en herbes »). Il existe un itératif ionien βοσκέσκοντο (μ 355). Le futur βοσκήσω est déjà homérique (ρ 559 # γαστέρα βοσκήσεις « tu repaîtras ton ventre »). L'essentiel des formations nominales vivantes sont bâties sur ce thème βοσκη- : le neutre médio-passif βόσκημα « tête de bétail » et le nom d'action βόσκησις « action de paître ». Il existe même un nom d'agent βοσκήτωρ « pâtre » 1 . On relève en outre un postverbal βοσκή « fourrage » ainsi qu'un nom d'agent βοσκός qui fi gure anciennement en second membre de composé : προ-βοσκός « gardien de troupeaux » (Hdt.) et le célèbre πορνο-βοσκός « proxénète ». Le composé γηρο-βοσκός « qui prend soin d'un vieillard » doit être un substitut expressif du terme non-marqué γηρο-τρόφος selon Chantraine (DÉLG, p. 177). En regard de ces formations fondées sur le thème verbal, il existe une couche plus ancienne, dénuée du suffi xe -σκ-. Il s'agit des noms d'agent homériques βοτήρ et βώτωρ « pâtre » qui ne présentent pas de diff érence de sens appréciable entre eux 2 , ainsi que le rare nom d'action βόσις « pâture » 3 (T 268, βόσιν ἰχθύσιν « nourriture pour les poissons »). L'adjectif en -τός fi gure en composition, dans le type βού-βοτος « où paissent les boeufs » (se dit d'Ithaque en ν 246). Le neutre pluriel τὰ βοτά « le bétail » s'oppose ainsi à τὰ θηρία « les bêtes sauvages » (Platon, Menex. 237d). Chez Homère, la clausule πάντεσσι βοτοῖσι # « à tous les troupeaux » (Σ 521) désigne indifféremment le petit ou le gros bétail. Chez les auteurs attiques, le terme βοτόν signifi e plutôt « brebis », mais désigne parfois les oiseaux. Le dérivé secondaire βοτάνη « fourrage » apparaît dès l'Iliade. La langue homérique recèle un vieux composé épique βωτιάνειρα « qui nourrit les hommes ». Ce dernier s'emploie toujours à propos de la terre (A 155, ἐν Φθίῃ ἐριβώλακι
<span class="external-identifiers"> <a target="_blank" rel="external noopener noreferrer" href="https://doi.org/10.3917/phil.832.0211">doi:10.3917/phil.832.0211</a> <a target="_blank" rel="external noopener" href="https://fatcat.wiki/release/klfym6pmird7xo4zhuw2ecvbai">fatcat:klfym6pmird7xo4zhuw2ecvbai</a> </span>
<a target="_blank" rel="noopener" href="https://web.archive.org/web/20200210235304/https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=PHIL_832_0211&amp;download=1" title="fulltext PDF download" data-goatcounter-click="serp-fulltext" data-goatcounter-title="serp-fulltext"> <button class="ui simple right pointing dropdown compact black labeled icon button serp-button"> <i class="icon ia-icon"></i> Web Archive [PDF] <div class="menu fulltext-thumbnail"> <img src="https://blobs.fatcat.wiki/thumbnail/pdf/6d/61/6d614608365bf6395fb6eec5ded9ad84fce69019.180px.jpg" alt="fulltext thumbnail" loading="lazy"> </div> </button> </a> <a target="_blank" rel="external noopener noreferrer" href="https://doi.org/10.3917/phil.832.0211"> <button class="ui left aligned compact blue labeled icon button serp-button"> <i class="unlock alternate icon" style="background-color: #fb971f;"></i> Publisher / doi.org </button> </a>