Un lot de vaisselle moderne déposé dans l'église Sainte-Anne de Boulbon (Bouches-du-Rhône)

Félicien Betton, Véronique Buravand, Lucy Vallauri
1990 Archéologie du Midi médiéval  
In: Archéologie du Midi médiéval. Tome 8-9, 1990. pp. 155-168. Résumé Cette étude présente un lot de vaisselle moderne, découvert en 1982 lors de travaux, dans une ancienne sacristie murée de l'église Sainte-Anne de Boulbon, petit village provençal situé aux confins des Bouches-du-Rhône et du Vau-cluse. Le matériel abandonné (220 pièces) illustre le rôle de sociabilité qui fut celui de l'église au sein d'une communauté villageoise. Il permet de confirmer le répertoire des formes utilisées au
more » ... mes utilisées au XVIIe siècle en Provence. Les plus nombreuses en pâte calcaire sont issues d'ateliers proches (Avignon ? Tarascon ?...) et celles en pâte kaolinitique réfractaire originaires des célèbres ateliers de l'Uzège. La présence dans ce milieu clos, d'une faïence importée de Ligurie du début du XVIIe siècle, renforce la chronologie proposée par l'ensemble du vaisselier régional et par le prix-fait de l'église qui fixe un terminus aquo. Abstract The purpose of this paper is the presentation of a Modern group of ceramics found during repair works in 1982 in the ancient walled up sacristy of the church Sainte-Anne in Boulbon, a small village in Provence located on the frontier of the Bouches-du-Rhône and the Vaucluse districts. This material (220 pièces) reflects the role of sociability of the church within the villager's community. It provides evidence of the repertoire of forms of the 17th century in Provence. For the most part in calcareous clay, these ceramics were produced in the workshops in the vicinity (either Avignon or Tarascon) and the ones in kaolinic clay are originated in the workshops of Uzège. The presence in this closed context, of a faience imported from Liguria dated at the beginning of the 17th century rein orces the chronology suggested by the regional « dresser» on the one hand the prix-fait of the church on the other hand which both they established a terminus aquo. Cette étude présente un lot de vaisselle moderne, découvert en 1982 lors de travaux, dans une ancienne sacristie murée de l'église Sainte-Anne de Boulbon, petit village provençal situé aux confins des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. Le matériel abandonné (220 pièces) illustre le rôle de sociabilité qui fut celui de l'église au sein d'une commun auté villageoise. Il permet de confirmer le répertoire des formes utilisées au XVIIe siècle en Provence. Les plus nomb reuses en pâte calcaire sont issues d'ateliers proches (Avignon ? Tarascon ?...) et celles en pâte kaolinitique réfractaire originaires des célèbres ateliers de l'Uzège. La présence dans ce milieu clos, d'une faïence importée de Ligurie du début du XVIIe siècle, renforce la chronolog ie proposée par l'ensemble du vaisselier régional et par le prix-fait de l'église qui fixe un terminus aquo. Thepurpose ofthis paper is the présentation of a Modem group of ceramics found during repair works in 1982 in the ancient walled up sacristy ofthe church Sainte-Anne in Boulbon, a small village in Provence located on thefrontier ofthe Bouches-du-Rhône and the Vaucluse districts. This material (220 pièces) reflects the rôle of sociability ofthe church within the villager's community. It provides évidence ofthe répertoire offorms ofthe 17th century in Provence. For the mostpart in calcareous clay, thèse ceramics were produced in the workshops in the vicinity (either Avignon or Tarascon) and the ones in kaolinic clay are originated in the workshops of Uzège. The présence in this closed context, ofafaience importedfrom Liguria dated at the beginning ofthe 1 7th century reinf orces the chronology suggested by the régional « dresser» on the one hand the prix-fait ofthe church on the other hand which both they established a terminus aquo.
doi:10.3406/amime.1990.1208 fatcat:oxfs2citife27hp5tpmpb2yzsy