Stosunki między państwem i Kościołami w Grecji

Anna Pikulska-Robaszkiewicz
1998 Prawo Kanoniczne  
La majorité (95,2%) du peuple grec est censée appartenir à l'Eglise Orthodoxe Orien­tale. Le régime constitutionnel des cultes en Grèce prévoit les régies suivantes: il existe une religion dominante et l'église qui la représente officiellement, c'est à dire l'Eglise Orthodoxe Orientale du Christ, juit d'un statut constitutionnel spécial, la constitution garantit la liberté religieuse à toutes les personnes physiques et morales, mais la liberté du culte est réservée seulement aux religions La
more » ... aux religions La constitution de la Grèce traite du statut juridique de I 'Eglise Orthodoxe, pendant que le statut d'autres cultes fait l'objet des lois ordinaires et des conventions interna­tionales. Selon les dispositions constitutionnelles l'Eglise Orthodoxe de Grèce est in­dissolublement unie, spirituellement, au Patriarchat Oecumenique de Constantinople et à toute autre église orthodoxe. Elle est autocéphale et autoadministrée. Le cadre théorique du régime juridique des rapports entre l'Etat grec et Eglise Or­thodoxe constitue une forme évoluée du césaro-papisme qui dans la littérature grecque moderne est appelé le système de "la prépondérance de l'Etat au moyen de la loi". Dans ce système l'Eglise Ortodoxe a la personalité morale de droit public, elle juit d'un traitement spécial (p.ex. financier) qui ne s'entend pas de plein droit aux autres confessions et religions, sans que cela soit contraire au principe constitutionnel de l'égalite. L'état a le droit de régler au moyen des lois toutes les matières administrati­ves de l'Eglise, même celles qui sont de nature interne.
doi:10.21697/pk.1998.41.3-4.09 fatcat:np3acj4k2rc2dmqw26xwbgt5pe