A novel approach for the operational production of hybrid larch seeds under northern climatic conditions

Fabienne Colas, Martin Perron, Denise Tousignant, Carol Parent, Monique Pelletier, Patrick Lemay
2008 Forestry Chronicle  
Hybrid larch ([Larix ϫ marschlinsii Coaz], HL) is sought after by the forest industry because of its growth characteristics, excellent wood quality and disease resistance. However, the difficulty in obtaining HL seeds limits the production of seedlings for reforestation. Both European larch (Larix decidua Mill.) and Japanese larch (Larix kaempferi [Lamb.] Carrière) produce few seeds and the time lag in their flowering phenology complicates their natural pollination. We have developed a novel
more » ... eveloped a novel type of sheltered seed orchard, dedicated to the production of HL seeds from grafts grown in pots. Inverting the arches of a conventional tunnel provides a sturdy structure which is easy to maintain. Because of its height, the tunnel can accommodate the rapid growth of the trees, which reduces the need for pruning. The tunnels are covered in the winter and spring. In the winter, the covers prevent snow accumulation. In the spring, they create a "greenhouse effect" inside the tunnels, accelerating flower development, preventing pollen contamination from trees outside the tunnels and protecting the flowers from late spring frosts. Over the past five years, flowering has been regular and abundant. Bagging the crowns for pollen harvest is cost-effective and yields large quantities of high quality pollen. Pollination operations are conducted using an electrostatic pistol. Because of the large number of available clones, large quantities of seeds with a high genetic variability can be produced at a competitive cost. In 2006, this seed orchard concept was implemented operationally at the Berthier forest nursery (Québec, Canada). Le mélèze hybride ([Larix ϫ marschlinsii Coaz], MEH) est recherché par l'industrie forestière pour sa croissance, son bois de qualité et sa résistance aux maladies. Toutefois, la difficulté d'obtenir des graines de MEH limite la production de plants pour le reboisement. En effet, les mélèzes d'Europe (Larix decidua Mill.) et du Japon (Larix kaempferi [Lamb.] Carrière) produisent peu de graines, et le décalage phénologique dans leur floraison complique la pollinisation naturelle. Nous avons développé un nouveau type de verger sous abri, dédié à la production de graines de MEH à partir de greffes cultivées en pots. L'inversion des arches sur un tunnel conventionnel fournit une structure peu onéreuse, facile d'entretien et accommodant bien la croissance des arbres, limitant les besoins d'étêtage. Des toiles recouvrent le tunnel en hiver et au printemps. L'hiver, elles évitent l'accumulation de neige. Au printemps, elles créent un « effet de serre », accélérant le développement phénologique des fleurs et évitant la contamination pollinique provenant des arbres extérieurs, tout en protégeant les fleurs contre les gels tardifs. Depuis cinq ans, la floraison des arbres est régulière et abondante. La récolte de pollen, par ensachage des cimes, permet d'obtenir de grandes quantités de pollen de qualité. Les pollinisations sont réalisées avec un pistolet électrostatique. Grâce au nombre élevé de clones disponibles, nous pouvons produire de grandes quantités de graines, avec un coût de revient relativement faible, tout en maintenant une diversité génétique élevée. Ce concept de verger à graines a été transféré à l'échelle opérationnelle en 2006 à la pépinière forestière de Berthier (Québec, Canada). Mots-clés : Mélèze du Japon (Larix kaempferi [Lamb.] Carrière), mélèze d'Europe (Larix decidua Mill.), production de semences, pollinisation électrostatique, verger à graines sous abri 1 Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Direction de la recherche forestière, 2700, rue Einstein, Québec (Québec) G1P 3W8.
doi:10.5558/tfc84095-1 fatcat:kttbamwumncctnrdlmjiffndaa