Sciences normatives, procédures neutres

Marc-Kevin Daoust
2018 Philosophia Scientiæ  
Article paru dans Philosophia Scientiae, Vol. 22(2), 2018 : p. 37-57. Veuillez citer la version publiée de l'article, et non celle-ci. Résumé : Pourquoi accorder un rôle essentiel à la délibération publique dans le choix des normes éthiques et politiques guidant les sciences ? À partir d'un débat récent en économie du bien-être, cet article soutient que l'introduction de normes éthiques et politiques en sciences doit respecter le principe de neutralité procédurale, et qu'une délibération
more » ... e bien encadrée respecte ce principe. Je présenterai deux raisons de croire que les sciences doivent respecter la neutralité procédurale. Le premier argument est lié au rôle que devrait jouer l'examen libre et critique dans le développement des sciences. Le second argument (qui recoupe en partie le premier) repose sur l'idée que les sciences devraient être sensibles aux procédures présentant le meilleur potentiel épistémique. Pour ces deux raisons, si elle prend position en faveur d'idéaux normatifs, l'économie du bien-être (et la science en général) devrait se tourner vers une approche délibérative, rationnelle et impartiale pour y parvenir. Abstract: Why should public deliberation have a central role in deciding the ethical and political norms guiding science? Taking examples from welfare economics, this paper argues that (i) the putative norms guiding science ought to be decided through a value-free procedure, and that (ii) a well-conducted public deliberation satisfies such a requirement. I will offer two reasons why a specific type of public deliberation is beneficial to science. First, I will suggest that critical thinking is an essential dimension of scientific progress. Second, I will argue that science should favour procedures leading to optimal epistemic outcomes. Thus, provided that welfare economics (as well as other scientific disciplines) should be value-laden, such values should be decided through a rational and impartial public deliberation.
doi:10.4000/philosophiascientiae.1472 fatcat:ynrfefxulvbynb2622wsm4n4re