LES GRANDS SYSTÈMES OPPOSÉS A L'ÉCLECTISME , CHAPITRE QUATRlE~1E

Histoire De, L Psychologie, E France, Sltite, Charles Renouvier
unpublished
I) A consulter: les (Euvres de Renouvier en général et spécialement l'Esquisse d'um classification des systèmes; les Demiel's entretiens de R. publiés par LOUIS PRAT; la Correspondatlce de R. et de Secrétan; la Nécrologie de R. dans Année pllilos., n.O 14, 1904 (Paris, F. Alcan); la Prélace, par JULES THOMAS de la nouvelle édition du Manuel républicain de R. 1904; GABRIEL SÉAILLE5, La PhilosoPhie de R. (Paris, F. Alcan, 19°$); PILLON, Comment s'est formée et déve-lopPée la doctrine
more » ... ctrine néo-criticiste de eh. R. (Ann. phil., 1913); LE SAVOUREUX dans Rev. mét. MOf., Sept. 1912; J ANS5EN5, le Néo-criticisme, etc. -Sur LEQUIER: DUGA5, La ¡euille de charmille de J. Léquyer (Rev. Mét. Mor., Mars 1914), SEAILLE5 dans Rev. phil., 1898, I), et JACOB, Lettres d'un philosophe, puis L. DUGA5, analyse de l'acte libre chez Lequier. (Rev. Mét. Mor. Julllet 1922). 26 • • • » difficultés qui ne cesseront d'occuper sa pensée, et il les aborde avec une )) sorte de parti pris violent qui restera comme un trait caractéristique de )) sa méthode, alors même qu'il aura renversé ses conclusions II (Séailles, ouvr. cité, p. 4-5). Les réformcs socialcs continuaimt, en mêmc temps, à le passionner. En • • ARXIUS DE L'INSTITUT DE CIÈNCIES r848, il publiait le Manuel réPublicain; au printemps de la même année, i1 était secrétaire dc la Commission des Etudes constituée le 24 février 1848 par Lazare Hippolyte Carnot, Ministre de l'Instruction publique. La commission avait élaboré d'excellents projets que le ministre défen.dait à la Chambre, le 30 juin, Quand i1 fut vivement pris à partí pour avoir adopté et recommandé le Manuel réPublicain de Renouvier; on accusait celui-ci d'y avoir défendu des thèses subversives. On cita une phrase sm l'égoïsme et l'oisiveté des riches: « Existe-t-il au moins des moyens d'empêcher les riches » d'être oisifs et les pauvres d'être mangés par les riches? » On lut d'autres phrases sur l'expropriation de ceux qui détiennent la terre, sur la nécessité d'une meilleure répartition du sol et sur l'exploitation des ouvriers. Ces thèses déplurent à la majorité et le ministre dut se retirer devant un vote de méfiance; Renouvier abandonn.a la Commission des Etudes, en même temps que Jean Reynaud son président. Son dernier acte politique fut une participation importante au Projet d' organisation communale et centrale de la République, présenté en r851 par les démocrates. Après la prodamation de J'Empire, Renouvier se consacra uniquement à la philosophie, sans abandonner ses convictions de républicain, de démocrate et d'adversaire des réactionnaires de toute espèce. A partir de ce moment, c'est dans son reuvre et dans le développement de sa pensée que se concentre toute l'histoire de sa vie. On trouvera dans la Préjace de J. Thomas et dans le livre de SéaiJles une énumération, par ordre chronologique, de ses reuvres philosophiques. Elles forment un corps de doctrine complet. Dc r854 à 1864 paraissent quatre Essais de Critique générale (Logique, Psychologie rationnelle, PrinciPes de la natt4re, ]"trodttction à la philosoPhie analytifJtte de l' histoire) , qui, avec la Science de la Morale (2 vol. r869) contiennent les principes du néo-criticisme de Renouvier. En 1875, les deux premiers Essais (Logique et Psychologie rationnelle) paraissent en deuxième édition, considérablemcnt augmentés de façon à former chacun trois volumes au lieu d'un seul. En r892, les Prin-ciPes de la 1¡ature paraitront à leur tour en deuxième édition (2 vol.). En r876, Renouvier avait publié Uchronie (l'Utopie dans l'histoire), esquisse du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, mais aurait pu être; en r878, la Tradttction de Hume, en collaboration avec F. Pillon; (n r886, une Esqttisse d'une classijication systématique des doctrines philosophiques, qui contient aussi de précieux documen.ts sm la formation de ses idées. Une deuxième édition à l' Introduction à la philosoPhie analytique de l' histoire, avec huit chapitres nouveaux (1896) fut sui vic d'un Cinquième Essai en 4 voltlmes (1896-7), traitant de la PhilosoPhie analytique de l'histoire. Depuis plusieurs années déjà, Renouvier était apprécié; on l'étudia~t, une école importante s'était groupée autour de lui, il était célèbre aussi hors France. La seconde édition des Essais de Critique, rapidement épuisée, devint rare; depuis longtemps unc nouvelle édition s'imposait; ce n'est que 3° • • • C.BOÍlGBS D\VB1.SHAtiVERS : 1-1is/lJire de ta psychotogie ell Fràl1tA • • 3 2 • • • • •
fatcat:23h3qcd5unb5rpnkfpkxtw4tny