Article original Asthme et obésité Obesity and asthma ‫والسمنة‬ ‫الربو‬ ‫مرض‬

L Amro, N Ouboulmane, M Herrag, A Alaoui-Yazidi
2011 tome   unpublished
Introduction : L'asthme est une maladie chronique dont la prévalence continue d'augmenter. Le but de notre travail est de déterminer si l'obésité serait un facteur de son mauvais contrôle. Matériel et méthodes : Etude rétrospective portant sur 39 cas d'asthmatiques obèses, dont l'indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30 kg/m2, suivis en consultation d'allergologie du service entre janvier 2009 et août 2010. Résultats : Il s'agissait de 31 femmes et 8 hommes âgés entre 23 et 79 ans
more » ... tre 23 et 79 ans (moyenne d'âge: 48,5 ans). Le diabète est retrouvé dans deux cas, l'hypertension artérielle dans cinq cas et un syndrome sec dans un cas. L'asthme était intermittent dans 43,5%, persistant léger dans 18%, persistant modéré dans 28,3% et persistant sévère dans 10,3%. Le reflux gastro-oesophagien était retrouvé dans 25 % des cas, une rhinite d'allure allergique dans 41% des cas, une conjonctivite dans 28% des cas, un eczéma dans 7,6% des cas, une allergie alimentaire dans 10% des cas surtout aux poissons et médicamenteuse dans 0,7% des cas (intolérance à l'aspirine). Le traitement préconisé repose sur les corticoïdes inhalés et les béta2mimétiques de longue durée d'action dans 22 cas, associés aux xanthiniques dans quatre cas, aux antihistaminiques et corticoïdes nasaux dans 16 cas et aux inhibiteurs de la pompe à proton dans 10 cas. L'asthme est bien contrôlé dans 60% des cas, partiellement contrôlé dans 30% des cas et non contrôlé dans 10% des cas. La courbe débit volume faite chez tous nos patients a objectivé un trouble ventilatoire obstructif dans 89,7% et mixte dans 10,3%. Le trouble ventilatoire obstructif était léger dans 60% des cas, modéré dans 28,6% des cas et sévère dans 11,4%. Conclusion : l'obésité pourrait être un facteur de mauvais contrôle de l'asthme et qu'une prise en charge multidisciplinaire pourrait être bénéfique afin de garantir une meilleure approche thérapeutique. Mots clés : Asthme obésité. Abstract : Introduction : Asthma is a chronic disease whose prevalence continues to increase. Obesity is a comorbidity makes it difficult to support and control of asthma. Material and methods : A retrospective study on 39 cases of obese asthmatics, whose body mass index (BMI) exceeds 30 kg/m2, followed by allergy consultation service between January 2007 and August 2009. Results : 31 women and 8 men aged between 23 and 79 years (average age: 48.5 years). Diabetes is associated in 2 cases, hypertension in 5 cases and a sicca syndrome in one case. The asthma was intermittent in 17 cases (43.5%), mild persistent in 7 cases (18%), moderate persistent in 11 cases (28.25%) and severe persistent in 4 cases (10.25%). The gastro-esophageal reflux was found in 25% of cases, an allergic rhinitis in 41% cases, conjunctivitis in 28% of cases, eczema in 7.6% cases, food allergy in 10% of cases especially Fish and drug in 0.7% cases intolerance to aspirin. A family atopy was noted in 10% of cases. The recommended treatment based on inhaled corticosteroids and béta2mimétiques long duration of action in 22 cases associated with xanthine in 4 cases, antihistamines and nasal corticosteroids in 16 cases and inhibitors of proton pump in 10 cases. Asthma is well controlled in 60% of cases, partially controlled in 30% of cases and uncontrolled in 10% of cases. The flow volume curve done in all our patients had obstructive ventilatory disorder objectified in 89.7% and mixed in 10.3%. The obstructive ventilatory disorder was mild in 60% of cases, moderate in 28.6% cases and severe in 11.4%. Conclusion : Obesity is a bad factor in controling asthma and a multidisciplinary care must be taken to assure the best therapeutical approche.
fatcat:fwiaqlwiljbajeywamp5wbloxq