Contribution à l'étude de la diffusion en canal pour un régime turbulent stationnaire

M. BARDONNAUT, E. RIEUTORD
1970 La houille blanche  
CONTRIBUTION A L'ÉTUDE DE LA DIFFUSION EN CANAL POUR UN RÉGIME TURBULENT STATIONNAIRE caractérisant les propriétés dispersives de ce milieu. On suppose également que la concentration C en un point M au temps t satisfait à des relations analogues à celles rencontrées pour une diffusion uniquement moléculaire: Description lagrangienne. Une description apparemment plus simple de la dispersion peut être obtenue en considérant individuellement chaque particule de produit diffusant et en étudiant ses
more » ... et en étudiant ses positions successives dans le temps. Ce point de vue est à la base de la théorie statistique de la diffusion développée initialement par Taylor [1] dès 1921 La première équation traduit l'hypothèse d'une relation linéaire entre le « courant » de matière étrangère diffusée Dans cette formulation, on admet pouvoir affecter à chaque point M (x, y, z) du milieu fluide une grandeur (D) '" Maître-assistant, Institut National des Sciences Appliquées, Villeurbanne. "',', Chef de travaux, LN.S.A., Villeurbanne. 41 Article published by SHF and available at
doi:10.1051/lhb/1970004 fatcat:q3lhdt5l3zaazj46ambhc33wry