Les start-ups, des entreprises « cools » et pacifiées ? Formes et gestion des tensions dans des entreprises en croissance

Marion Flécher
2019 La Nouvelle Revue du Travail  
Les start-ups sont souvent associées à des organisations déhiérarchisées, libertaires et libératrices. Le modèle de la start-up semble en effet se présenter, pour les fondateurs comme pour leurs employés, comme un modèle organisationnel alternatif aux grandes entreprises intégrées, où la hiérarchie et le contrôle laisseraient trop peu de place à l'autonomie, la prise d'initiative et l'épanouissement personnel au travail. Ces entreprises sont pourtant traversées par de nombreuses tensions, mais
more » ... ses tensions, mais cet article vise à comprendre dans quelles mesures le modèle des start-ups parvient à répondre aux aspirations des travailleurs, gratuits ou salariés, et ainsi à produire leur engagement au travail, malgré des conditions d'emploi et de rémunération parfois insatisfaisantes. Abstract Startup companies are often assimilated to the ideal of the "freedom-form company". Startup founders and employees seem to see startup companies as an alternative to the traditional model of large companies. Yearning for more autonomy, flexibility and self-fulfillment at work, startup employees find in this organizational model a good response to their expectations and aspirations at work. This contribution aims at analyzing how the organization of work in startup companies meets employees' aspirations, in spite of instable or unsatisfying employing conditions.
doi:10.4000/nrt.5930 fatcat:5mjvtnl54rhfpjzkzcwhcl2nmu