Francia­Recensio 2016/3 Mittelalter-Moyen Âge (500-1500)

Gilbert Dahan, Annie Noblesse­rocher
unpublished
(dir.), L'exégèse monastique au Moyen Âge (XIe-XIVe siècle), Turnhout (Brepols) 2014, 340 p., 16 ill. (Collection des études augustiniennes. Série Moyen Âge et Temps modernes, 51), ISBN 978­2­ 85121­267­2, EUR 50,00. rezensiert von/compte rendu rédigé par Gérard Nauroy, Jouy­aux­Arches L'ouvrage présente les actes du colloque international qui s'est tenu, sous le même titre, à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg du 10 au 12 septembre 2007. S'inscrivant dans le droit fil d'un
more » ... roit fil d'un maître­livre de Jean Leclercq, les auteurs soulignent, dans l'»Avant­propos«, l'objet du colloque, qui porte sur la spécificité ou non de l'exégèse biblique en milieu monastique au Moyen Âge; ils notent que cette exégèse est restée en marge de la recherche, qui s'est intéressée davantage à celle des écoles ou de l'université. Postuler l'existence distincte d'une exégèse des cloîtres implique d'en identifier les formes et procédures propres, d'en analyser les productions en la distinguant de l'exégèse scolaire urbaine: telle est la tâche difficile que se sont assignée les auteurs de cet ouvrage. Trois parties équilibrées articulent ce travail collectif qui réunit les contributions de treize spécialistes venus d'horizons variés, justifiant pleinement le caractère international du colloque: »Première partie: Les bibles des scriptoria«; » Deuxième partie: Une herméneutique monastique?«; »Troisième partie: Des auteurs« (cinq exégètes médiévaux font l'objet d'une étude individuelle). Les éditeurs n'ont pas manqué de justifier le cadre chronologique retenu, qui écarte le haut Moyen Âge, donc la période carolingienne, pour se concentrer sur la période où les écoles urbaines se développent à côté des écoles monastiques. La première partie s'interroge sur la place de la Bible dans la vie monastique-il est clair qu'elle est essentielle, que le Livre saint rythme la vie collective et individuelle des ordres monastiques-et sur les traits spécifiques d'une bible »monastique«-se distingue­t­elle par des traditions textuelles particulières ou seulement par des éléments extérieurs: décoration répondant à des consignes précises, bibles monumentales en un (parfois deux) très gros volumes placées sur le lutrin au milieu du choeur, à l'opposé des bibles »de poche« qui se développeront à partir du XIII e siècle? Patricia Stirnemann éclaire le lecteur sur les formes de la lecture de la Bible dans les monastères (lectio continua à l'office nocturne des matines, lecture au réfectoire, lectures liturgiques, lecture des commentaires patristiques) et sur les divers formats des bibles parvenues jusqu'à nous: bibles complètes de grand format, bibles de plus petit format bornées à un livre ou à un groupe de livres de la Bible; l'auteure marque aussi les limites de notre connaissance actuelle du sujet et signale les études à mener pour mieux préciser les usages des milieux monastiques entre lecture de bibles Lizenzhinweis: Dieser Beitrag unterliegt der Creative­Commons­Lizenz Namensnennung­Keine kommerzielle Nutzung­Keine Bearbeitung (CC­BY­NC­ND), darf also unter diesen Bedingungen elektronisch benutzt, übermittelt, ausgedruckt und zum Download bereitgestellt werden. Den Text der Lizenz erreichen Sie hier: https://creativecommons.org/licenses/by­nc­nd/4.0/
fatcat:a63fd4trybgz7msz2ssbuen7me