Iceberg Scour Investigations and Sedimentology of the Southeast Baffin Island Continental Shelf

C.P.G. Pereira, C.M.T. Woodworth-Lynas, J.V. Barrie
1988 Arctic  
High-resolution sidescan imagery of the southeast Baffin Island continental margin illustrates a typical high-latitude shelf, extensively and deeply scored by the southward drift of icebergs. Evidence for iceberg scouring on the shallower inner shelf is not clearly manifested, reflecting the very thin sediment cover overlying the bedrock. On the deeper mid-and outer shelves, the iceberg scours are generally much more clearly defined. These deeper water scours, which are kilometres long, up to
more » ... etres long, up to 90 m wide and 4.4 m deep, are not a recent occurrence. Instead they are relict and probably predate the Holocene/latest Pleistocene, when sea levels were relatively much lower. Two depth-related surficial sedimentary environments (an inner shelf and a mid-and outer shelf environment) are recognized in the survey area. A thin (few centimetres thick) covering of coarse sand and/or gravel with negligible amounts of silt and clay dominate the inner shelf down to about the 220 m contour, and because of this sparse covering, the underlying bedrock is very often exposed. The mid-and outer shelves, which have a sediment cover up to 7 m thick, are texturally very variable. This variable texture reflects the effects of scouring iceberg keels in dislodging sediment and the subsequent displacement and redistribution of sediment. Underwater photographs of current generated bedforms suggest further bottom current redistribution of displaced scoured sediments and concurrent active sediment transport on the outer continental shelf. RÉSUMÉ. Des images de la plate-forme continentale du sud-est de l'île de Baffin, obtenues par balayage latéral àhaute résolution, révblent un plateau typique de cette haute latitude, avec de nombreuses et profondes entailles creusées par les icebergs dérivant avec les courants en direction du sud. Les traces laissées par le raclage des icebergs sur le plateau continental prbs de la cate et peu profond, ne sont pas trbs apparentes, ce qui témoigne de l'extrême minceur de la couche de sédiments sur l'assise rocheuse. Sur le plateau intermédiaire et sur celui au large plus profonds, les sillons creusés par les icebergs sont en général bien visibles. Ces sillons en eau profonde, qui mesurent plusieurs kilombtres de long et jusqu'à 90 m de large et 4,4 m de profondeur, ne sont pas un phénombne récent mais un résidu d'érosion et ils sont probablement antérieurs à I'holocbne ou à la demikre partie du pléistocène, alors que le niveau des mers était relativement beaucoup plus bas. Dans la zone d'étude, on a distingué deux environnements dont les s6diments de surface ont un rapport avec la profondeur: un environnement de plateau pr&s de la côte et un autre de plateaux intermMiaire et au large. Sur le plateau pr&s de la &te, jusqu'h une profondeur d'environ 220 m, prédomine une couche mince (quelques centimbtres) de sable grossier ou de gravier contenant des quantités négligeables de limon et d'argile. Vu l'extrême minceur de cette couche, l'assise rocheuse est trbs souvent exposée. Les sédiments qui se trouvent sur le plateau intermédiaire et sur celui au large, et dont l'épaisseur peut atteindre 7 m. ont une texture e s variable. Celle-ci témoigne des effets du raclage des quilles des icebergs qui délogent les sédiments, ainsi que du déplacement et de la redistribution qui s'ensuivent. Des photographies sous-marines de la topographie due aux courants suggkrent que les courants de fond donnent lieu à une redistribution supplémentaire des sédiments enlevés par raclage et simultanément, au transport actif de sédiments vers la plate-forme continentale au large. Mots clés: plate-forme continentale de l'île de Baffin, géologie marine, sédimentologie, sillons creusés par les icebergs Traduit pour le journal par Nésida Loyer.
doi:10.14430/arctic1721 fatcat:73lxrrqturhglgtcpl3etf24vi