Late Holocene diatom biostratigraphy and sea-level changes in the southeastern Beaufort Sea

Stéphane Campeau, Arnaud Héquette, Reinhard Pienitz
2000 Canadian journal of earth sciences (Print)  
Late Holocene sediments from the Atkinson Point area were analysed to provide quantitative reconstructions of recent sea-level changes in the southeastern Beaufort Sea. The succession of diatom assemblages in five cores revealed paleoenvironmental changes induced by the transgression of the Beaufort Sea during successive periods of lacustrine conditions, breaching and flooding of thermokarst lakes by the sea, and the landward migration of sandy spits. Based on radiocarbon dates and quantitative
more » ... paleodepth determinations, a relative sea-level curve for the late Holocene has been developed. Despite a loss of temporal precision due to old carbon contamination, an envelope of sea-level change has been defined for the last 2 ka BP, suggesting a sea-level rise in the order of 1.1 mm a -1 for the last millennium. This paper presents the first sea-level reconstruction inferred from a diatom-based transfer function. It represents an improvement over traditional methods which were limited to qualitative estimates of past sea levels. Résumé: Les sédiments tardi-holocènes de la région de la pointe Atkinson ont été analysés afin de reconstituer quantitativement les variations du niveau marin relatif de la partie sud-est de la mer de Beaufort. Les cinq carottes analysées comportent une séquence transgressive composée à la base de biofaciès de lac de thermokarst surmontés par des biofaciès lagunaires et d'avant-côte. Les paléoprofondeurs inférées par une fonction de transfert, associées à des datations au radiocarbone, ont permis de préciser les taux de relèvement du niveau marin précédemment publiés. Malgré une perte de précision due à la contamination des sédiments datés par du vieux carbone, une courbe de la hausse du niveau marin relatif fut établie pour les deux derniers millénaires, laquelle suggère une hausse probable de 1,1 mm a -1 pour le dernier millénaire. Cette étude présente la première reconstitution quantitative des variations du niveau marin effectuée à partir d'une fonction de transfert basée sur les assemblages de diatomées. Elle représente une amélioration par rapport aux procédés traditionnels qui ne fournissaient que des données qualitatives sur la position relative des anciens niveaux marins. Campeau et al. 80
doi:10.1139/e99-107 fatcat:hugn7niwt5cxtf56ozxrcoh3u4