EXERCICES RESPIRATOIRES COMME MÉTHODES DE GESTION DU TRAC-ÉTUDE PILOTE

Noyes Wesner, Davis Van Kemenade, Van Son, Van Hesch
1990 unpublished
elle a obtenu un diplôme d'enseignement du piano et un diplôme de perfectionnement pédagogique au Conservatoire de Zürich. Elle occupe le poste de coordinatrice de la recherche du Conservatoire de Lausanne, enseigne le piano dans une école de musique et travaille sur une thèse de doctorat en psychologie positive. Résumé Dans un monde musical de plus en plus sélectif, où une performance de pointe est nécessaire pour décrocher un poste, si petit soit-il, il est primordial d'intégrer à la
more » ... égrer à la formation une discussion ouverte sur le phénomène du trac, de transmettre aux étudiants des méthodes qui leur permettent de mieux le gérer. Un groupe de 7 professeurs enseignant dans les sections non professionnelle et professionnelle du Conservatoire de Lausanne ainsi que 26 de leurs étudiants ont pris part au projet. Les étudiants ont rempli une série de questionnaires et de tests standardisés avant et après une première audition en décembre 2006. À cette même occasion, leur performance a été évaluée par les professeurs du groupe de recherche et leur pouls a été mesuré pour avoir un indicateur physiologique du niveau de stress qu'ils ressentaient. Après les vacances de Noël et pendant une période de six semaines exactement, tous les étudiants ont travaillé trois exercices respiratoires avec leurs professeurs, ainsi que seuls à la maison. En mars-avril 2007, lors d'une deuxième audition, les mesures effectuées en décembre 2006 ont été répétées, ce qui a permis les comparaisons et les conclusions sur l'efficacité de l'intervention. CONTEXTE Jusque tout récemment, on parlait peu du trac entre musiciens professionnels et encore moins dans les conservatoires. Le trac était considéré comme un problème ne touchant que ceux qui n'étaient « pas assez doués ». Dès lors, avoir le trac était quelque chose qu'il valait mieux garder pour soi... Depuis quelques années, on prend conscience de l'ampleur et de l'importance du phénomène. Une étude menée récemment auprès de 19 grands orchestres canadiens a montré que 96% des musiciens souffraient de problèmes de santé plus ou moins importants liés au trac (Bohne, 2003). Différentes études se sont penchées spécifiquement sur la question du trac chez les étudiants des Hautes Écoles de Musique
fatcat:2g4q23u3k5ez7iksfcxe7srk3y