Perceptions of local populations on the state of phytodiversity in the subwatershed of Kossi river in the municipalities of Dassa-Zoumé and Glazoué in the Center of Benin

Florent Essin Dissou, Jacques Boco Adjakpa, Peter D.M. Weesie
2021 International Journal of Biological and Chemical Sciences  
In Africa, since several decades a rarefaction of many plant species because of their daily use by people can be observed. This study which was conducted in the subwatershed of the Kossi River aims to collect peasant perceptions about the state of phytodiversity. The data were collected through an individual survey in 10 villages with 492 households. The software CAP version 2.15. and R version 3.3.3. were used for the statistical analysis. In total, 94 species belonging to 83 genera and 38
more » ... 3 genera and 38 families were identified. The dominant genera are Ficus, Ocimum, Acacia and Blighia. Forty-six (46) species of the listed species (48.94%) are currently rare and 9 species (19.57%) of those rare species are threatened in Benin. Value of importance (IV) of activity and the consensus value (UCs) of the choice of activity show that logging, agriculture and breeding have greatest influence on species loss. This study gives information on the most used species by the populations and those we can select for reforestation campaigns. As a perspective, a work on the temporal dynamics of the land use units of this sub-basin will be done to better appreciate their evolution over time. En Afrique, on assiste depuis plusieurs décennies à la raréfaction de plusieurs espèces végétales du fait de leur utilisation quotidienne par les populations. La présente étude conduite dans le sous-bassin versant de la rivière Kossi vise à recueillir les perceptions des populations locales sur l'état de la phytodiversité. Les données ont été collectées à travers une enquête individuelle dans 10 villages auprès de 492 ménages. Les logiciels CAP version 2.15. et R version 3.3.3. ont été utilisés pour les analyses statistiques. Au total, 94 espèces reparties en 83 genres et 38 familles ont été recensées. Les genres dominants sont Ficus, Ocimum, Acacia et Blighia et les familles les mieux représentées sont les Caesalpiniaceae, les Papilionaceae et les Combretaceae. Quarante-six des espèces recensées (48,94%) sont actuellement rares et 9 de ces espèces rares (19,57%) sont menacées au Bénin. La Valeur d'Importance (IV) de l'activité et la valeur consensuelle (UCs) du choix de l'activité ont révélé que l'exploitation forestière, l'agriculture et la transhumance sont les principaux facteurs responsables de cette raréfaction. Cette étude renseigne sur les espèces les plus utiles pour les populations et celles à apporter en cas d'enrichissement. Comme perspective, la dynamique temporelle des unités d'occupation du sol de ce sous-bassin sera abordée pour mieux apprécier leur évolution dans le temps.
doi:10.4314/ijbcs.v14i9.18 fatcat:n53rj63pm5gfhj2ll5rta7xp5e