L'histoire du bouton n'est pas cousue de fil blanc

Marie Jeanne SCHON
2010 Thérapie Familiale  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... ueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Résumé : L'histoire du bouton n'est pas cousue de fil blanc. L'utilisation des boutons dans les sculptures familiales constructivistes. -L'article décrit le développement d'un outil thérapeutique innovateur et son utilisation clinique sur une période de dix ans dans ma consultation de psychologue, thérapeute familiale en pédopsychiatrie. Cette psychothérapie créative, utilisant les boutons de couture pour figurer des sculptures constructivistes familiales, s'inscrit dans le concept des « objets flottants » défini par P. Caillé et Y. Rey. Au travers des métaphores créées par le choix des boutons variés et leur disposition sur une planche définissant l'espace familial, une métacommunication sur les relations interpersonnelles est favorisée. Les sculptures personnelles permettent de travailler les histoires individuelles et familiales, la proximité et la distance ainsi que la temporalité, avec les sculptures du passé, du présent et du futur. La famille découvre ainsi un terrain d'échange, d'élaboration psychique et d'expérimentation ouvrant à de nouvelles perspectives et à des changements éventuels. L'outil thérapeutique peut être utilisé avec des familles avec enfants à partir de 5 ans, des adultes en couple ou en individuel. C'est également une technique intéressante au niveau diagnostique ainsi que pour les supervisions cliniques ou institutionnelles. Summary : The story of the button is not sewed with white thread. The use of sewing buttons in constructive family sculpture. -The article presents the development of an innovative therapeutic tool and its clinical use over a period of ten years in my consultations as a psychologist and family therapist in child psychiatry. This creative psychotherapy, using sewing buttons to construct family sculptures is in line with the concept of « floating objects » described by P. Caillé and Y. Rey. Through the metaphors created by the varied choice of buttons and their placement on a board defining the family space, a meta-communication on interpersonal relationships is encouraged. The personal sculptures allow working on individual and family histories, proximity and distance and temporality, with the sculptures of the past, present and future. The family discovers a space of exchange, psychic development and experimentation opening new perspectives and potential changes. The therapeutic tool can be used with families with children from 5 years on, adult couples or individually. It is also a valuable technique in the diagnosis and for clinical or institutional supervision. Resumen : La historia del botón no está cosida con hilo blanco. La utilización de botones en las esculturas familiares constructivistas. -El artículo presenta el desarrollo de una herramienta terapéutica innovadora , así como su utilización clínica sobre un período de diez años en mi consulta de psicóloga, tera-1 Psychologue, psychothérapeute familiale systémique, Service National de Pédopsychiatrie, Centre Hospitalier de Luxembourg. © Médecine & Hygiène | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © Médecine & Hygiène | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) 418 peuta familiar en psiquiatría infantil. Esta psicoterapia creativa, que utiliza los botones de costura para representar esculturas familiares, se enmarca en el concepto de los objetos flotantes definido par P. Caillé y Y. Rey. A través de metáforas creadas a través de la elección de los distintos botones y su colocación sobre un tablón definiendo el espacio familiar, se favorece la « meta comunicación » sobre las relaciones interpersonales. Las esculturas personales permiten trabajar las historias individuales y familiares, la proximidad, la distancia y la temporalidad, con las esculturas del pasado, del presente y del futuro. La familia descubre así un terreno de intercambio, de elaboración psíquica y de experimentación abriéndose a nuevas perspectivas y a posibles cambios. La herramienta terapéutica puede ser utilizada en familias con hijos desde los 5 años y con adultos en pareja o individualmente. Además, es una técnica interesante tanto a nivel de diagnóstico como para supervisiones clínicas o institucionales.
doi:10.3917/tf.104.0417 fatcat:4ndunkb4jvgw7buzip2yxscp6m