Die rumäniendeutsche Literatur nach dem Zweiten Weltkrieg Eine Überblicksdarstellung

Olivia Spiridon
2012 Etudes germaniques  
Distribution électronique Cairn.info pour Klincksieck. © Klincksieck. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... t interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Die rumäniendeutsche Literatur nach dem Zweiten Weltkrieg Eine Überblicksdarstellung The Romanian-German literature after World War II enjoys a special place for a number of reasons. First of all, it is a minority literature, with all socio-psychological implications. Furthermore, this literature developed in one of the most absurd dictatorships in Europe during the 20 th century. In addition, as a result of the mass migration of Romanian-German writers in the Federal Republic of Germany since the late 1960s another phenomen can be observed : the transformation of this minority literature into the German-speaking migrant literature. The paper at hand aims at a general survey of this literature in the context of the historical facts and the cultural policy in Romania after 1945. La littérature allemande de Roumanie jouit, depuis la Seconde Guerre mondiale, d'un statut particulier. Il y a à cela plusieurs raisons. L'on a affaire en premier lieu ici à une « littérature de minorité », avec ce que tout cela implique du point de vue socio-psychologique. En second lieu, cette littérature s'est développée sous l'une des dictatures les plus absurdes du XX e siècle. En outre, l'émigration intense d'écrivains roumains, quittant la Roumanie pour la République Fédérale d'Allemagne à partir de la fi n des années 1960, fait apparaître un phénomène supplémentaire : l'insertion de cette « littérature de minorité » dans la littérature de langue allemande issue des diverses immigrations. On tente ici de donner de cette littérature une vue d'ensemble, prenant en considération les faits historiques et la politique culturelle roumaine depuis 1945.
doi:10.3917/eger.267.0443 fatcat:fthnllmqcbgxffml54suxgj36y