La mondialité de l'Autre

Rosine Cinthia Gahe-Gohoun
unpublished
L'autre ou « moi d'une manière autre » est celui qui est différent de moi, qui vient à moi comme un monde et tout aussi un monde vers lequel je vais. L'on ne peut parler de la mondialité de l'autre sans parler de celle du moi. Nous avons en ce sens, dans l'extériorité spatiale, les choses posées là que l'on pourrait appeler les phénomènes et les choses animées dont les êtres humains. La spécificité de l'humain [en tant que chose] est d'avoir à la fois une intériorité et une extériorité. Cette
more » ... titude à « s'extérioriser », à s'exporter qui est l' « extériorisation » est un mouvement vers l'altérité comme ce qui est extérieur à soi, ce qui est hors de soi, en dehors de soi, au dehors de soi. La vie, il semble, ne peut être possible sans ce mouvement hors de soi. La totalité ou l'entièreté de celle-ci n'est possible qu'à la condition que l'on parte vers les autres, que l'on s'ouvre à l'extériorité soit-elle spatiale que humaine. Le mouvement hors de soi, en dehors de soi vers l'extériorité est aussi bien une quête de sens que de lieu physique et de lieu, au sens métaphorique du terme. L'altérité en devient une nécessité existentielle ; cela présuppose : une éthique du rapport à l'autre, une intégration de la distance à l'autre, une métaphore de la conquête. En nous fondant sur une double entrée théorique : la pédagogie du dialogue platonicien et la phénoménologie, nous indiquerons que l'impossibilité de ne pouvoir s'extérioriser, de ne pouvoir aller vers les autres, de ne pouvoir rencontrer les autres est asymptotique à la vie. Mots-clés: Altérité, Extériorité, Intériorité, Mondialité, Nécessité. Abstract Other or" somehow I "is the one who is different from me, who comes to me like a world and just as a world toward whom I go. People cannot talk about the globality of other without talking about the one of I. We have in that sense, in spatial exteriority, things set standstill that one might call phenomenon and animated things who are human beings. The specificity of human (as thing) is to have at the same time an interiority an exteriority. This attitude Numéro : 2 b, décembre 2017 [NOM DE L'AUTEUR http://www.regalish.net 7 to externalize, to export himself which is externalization a movement toward otherness as what is outside oneself, what is not in oneself, what does not concern oneself, what is out of oneself. It seems that life cannot be possible without this movement beside oneself. The full or the whole of that is possible only on condition that we move towards others, we open ourselves to exteriority to be spatial than human. The movement beside oneself, beyond you to the exteriority is as well a quest of sense than physical place and of a place in the metaphoric sense of the term. The otherness becomes an essential need; this presupposes: An ethics from the relationship with others, an integration of the distance to other and a metaphor of the conquest. Rested on both pedagogy of the Platonic dialogue and phenomenology theorical input, we will indicate the impossibility of not being able to externalize, unable to reach out others, not being able to meet others is asymptotic to life.
fatcat:ptpfluaptjftvpnwksi5ivdca4