Le sphinx noir et la baleine blanche : peinture de l'ineffable et chromatisme du silence dans Moby-Dick

Lise Revol-Marzouk
2015 Polysèmes  
doi:10.4000/polysemes.486 fatcat:b6cokuypxrcy7dbbzjgz7zmnbi