De Quelques Étymologies, suite

M. D. Clos
1877 Bulletin de la Société Botanique de France  
Dt QUI::L\_ICE:-> ÉT\'r.IOLOGIES, Sllitc (1), )l<~r Il. D. C.J.es. Uans des notes :mtédeures j'ui cherché a monlrcr que la comparai sun des noms triviau\: ùes plantPs tlaus diverses localités et les témoignages e111pruntrs aux pères tle la bota11il1ue sont deux sourcl.'s tle nature a (•clairer certnine~ étymolog·it·s; les ljllelqu<'S lig·nes suiyantes en fourniront de uou velles p1·eu Y es. I. hrrale. -Les espèces du genre Lol ittm, ayant :ttti ré d•~ tout hm1 ps l'allention, soit 1•:~r leu1·
more » ... soit 1•:~r leu1· exlrèmc lli[usion, soit pa1· leurs p1·opriëtës, ont dli J'et·e.voir el ont reçu en en·l~t tles lllmornin:~tions diverses dans le langagt~ [lOjmhtil·e. On voit lignrer dans le Lexique t·on~an de Hoquefo1·t les mol:> Jttl!lh et Jueyll ar•plir[uès â t'I naie enivrante, et dans les Plantes utiles de Duchesne teux de Jtteil, Giol (p. t5), se rattachant incontestablement tous les qnatt·e à l'it:llien Gioglio ou Giuj (Piémont), dont ne s•ecartent pas beaucou11 l'e~Spaguol Yoio et le portugai~ loio (issus de Lolium). De la dérivent encore 1'sel, Djiel, Gel (2).
doi:10.1080/00378941.1877.10829992 fatcat:mc6f7uefnbcphadbjygh4dbts4