L'adaptation des migrants russes aux pratiques alimentaires à Paris et à Londres

Olga Bronnikova, Maria Emanovskaya
2010 Hommes & migrations  
Référence électronique Olga Bronnikova et Maria Emanovskaya, « L'adaptation des migrants russes aux pratiques alimentaires à Paris et à Londres », Hommes et migrations [En ligne], 1283 | 2010, mis en ligne le 29 mai 2013, consulté le 01 octobre 2016. URL : http://hommesmigrations.revues.org/993 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.993 Ce document est un fac-similé de l'édition imprimée. Tous droits réservés Par Olga Bronnikova, doctorante en géographie, institut national des langues et
more » ... ues et civilisations internationales, MIGRINTER, CNRS-université de Poitiers Par Maria Emanovskaya, doctorante en géographie (ED434, Ecole doctorale de géographie de Paris) La chute de l'URSS a introduit de profonds changements dans les habitudes alimentaires russes. La vague d'ouverture sociale et politique dans la nouvelle Russie des années quatre-vingt-dix a gagné les cuisines. D'une génération à l'autre, à Moscou ou Saint-Pétersbourg, les jeunes Russes ont pu découvrir les cuisines du monde. Quand ils migrent vers Londres ou Paris, le brassage culinaire auquel ils font face les renvoie à la fois aux pratiques qui fondent leur identité et aux attentes suscitées par la cuisine russe. Une manière pour eux de trouver leur place dans des sociétés globalisées. Un restaurant de cuisine italo-thaïlandaise à Saint-Pétersbourg, 2010 © Olga Bronnikova Le tsar Ivan le Terrible dans le spot publicitaire "Semaines russes de McDonald's", 2010 © D.R.
doi:10.4000/hommesmigrations.993 fatcat:46dxc4lywbgyvemqjvduhtixh4