Louis Aragon le poète et son voyage Andalou

Naoufal El BAKALI
2018
L'Andalousie a toujours fasciné des voyageurs qui excellaient dans différents domaines tels que : la littérature, l'architecture, la philosophie et la médecine etc., lors d'une période ayant connu la présence de la civilisation arabo-musulmane au Sud de l'Europe. C'est dans ce contexte lié au XVe siècle que Louis Aragon nous fait découvrir cette région d'Espagne et plus particulièrement l'Andalousie, à travers ses poèmes. Il s'agit de l'Espagne musulmane et juive du Moyen Âge marquée par un
more » ... marquée par un essor flamboyant relatif à la rencontre de plusieurs cultures et religions. Le texte que nous proposons pour l'étude s'intitule Le Fou d'Elsa de Louis Aragon. Lequel texte fait l'objet d'un poème composé de 460 pages consacrées à un voyage dans l'Andalousie de la fin du XVe siècle. Ainsi, le narrateur étale sa poésie à propos du sort des Arabes en Espagne et prend parti pour le peuple arabo-andalou anéanti par la Reconquista. Dans ce chaos, Aragon invente son personnage-narrateur, un vieillard, un chanteur des rues qu'on appelle le Madjnoun, c'est-à-dire le Fou qui va déclamer sur le malheur et se projeter sur l'avenir de l'homme. Dans le même sillage, Le Fou d'Elsa est comparé souvent au poème du persan Djami, à savoir Madjnoun Leïla. La réhabilitation de l'espace andalou montre qu'il était d'une grande inspiration pour Louis Aragon, surtout lorsqu'il s'interroge sur le sort de Grenade assiégée par les Rois Catholiques. Dans cet article, il sera question d'analyser l'influence de l'espace qu'est l'Andalousie et son rapport au verbe poétique de Louis Aragon.
doi:10.48384/imist.prsm/lcs-v4i1.12863 fatcat:noww4m6trzeszjxnclywwbcs2y