L'expérience vécue par les publics des politiques d'insertion

Nicolas Duvoux
2012 Informations sociales  
Distribution électronique Cairn.info pour Caisse nationale d'allocations familiales. © Caisse nationale d'allocations familiales. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque
more » ... ie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -12/02/2020 06:48 -© Caisse nationale d'allocations familiales Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -12/02/2020 06:48 -© Caisse nationale d'allocations familiales L'accompagnement social vers l'emploi Les effets sur les publics Depuis près de deux décennies, l'autonomie individuelle s'impose comme une norme sociale. Celle-ci trouve dans les politiques sociales un vecteur de promotion privilégié. Une entreprise de responsabilisation des pauvres se développe à mesure que l'opinion publique est de plus en plus suspicieuse vis-à-vis des allocataires de l'assistance. Cette tendance générale à la responsabilisation est particulièrement nette dans le contrat d'insertion, lequel lie la personne à la collectivité par un échange de droits et de devoirs, aussi bien dans l'ancien Revenu minimum d'insertion (RMI) que dans le Revenu de solidarité active (RSA). Nous allons tenter de cerner les effets sociaux de cette exigence croissante adressée aux pauvres de se conformer à une norme d'autonomie individuelle sans que les moyens de la mettre en oeuvre ne leur soient véritablement octroyés. Cette injonction et les réponses que lui apportent ses destinataires prennent sens dans un contexte où tant les réalités que les représentations des populations vulnérables ont beaucoup évolué. Commençons par les politiques.
doi:10.3917/inso.169.0108 fatcat:ebutguki7rcktlj5rqcax5pzn4