Troels Krarup Economic Discourse and the European Integration of Financial Infrastructures and Financial Markets MaxPo Discussion Paper 16/2 Max Planck Sciences Po Center on Coping with Instability in Market Societies

Editorial Board, Jenny Andersson, Olivier Godechot, Maxpo, Sciences Po, Colin Hay, Jeanne Lazarus, Cornelia Woll, Maxpo, Sciences Po
2016 unpublished
European integration of financial markets appears to repeatedly encounter specific kinds of problems about the substance and limits of the notion of "the market" undergoing integration , and about the status and role of money, market infrastructures, and government within it. Moreover, these problems and the controversies around them parallel classical discussions in economic theory such as that between conceptions of the market as a frictionless space and as a process of competition. A
more » ... tive conception of the market" is identified as producing these parallel problems and controversies in European market integration and economic theory because it implies a contradictory "integration of fragmentation." These themes and parallels can be specifically identified in a recent major project to integrate financial market infrastruc-tures: a pan-European settlement platform-"Target2-Securities (T2S)"-to overcome existing fragmentation between the systems that perform the actual delivery of money and securities from financial transactions. Moreover, a close analysis of T2S answers a question that existing sociological and political economy approaches to European integration-focusing primarily on the interests and ideas of powerful players-struggle with: why T2S will become de facto a monopoly for the European Central Bank when early on in the integration process EU institutions emphasized an industry-led integration. Foucault's notion of "discursive formation" is employed to conceptualize these arguments. Résumé [Discours économique et intégration des marchés et des infrastructures financiers européens] L'intégration européenne des marchés financiers semble se heurter de manière répétée à un certain type de problèmes concernant la substance et les limites conceptuelles de ce « marché » en cours d'intégration, ainsi que le statut et le rôle qu'y revêtent l'argent, les infrastructures et la gouvernance publique. Ces problèmes et les controverses qu'ils soulèvent présentent un parallélisme avec des débats classiques de théorie économique tels que celui qui oppose les conceptions du marché comme espace sans frottements et comme processus de concurrence. Ce parallélisme de problèmes et de controverses observé entre intégration du marché européen et théorie économique est attribué ici à une « conception concurrentielle du marché » car celle-ci implique l'idée contradictoire d'une « intégration de la fragmentation ». Nous nous sommes plus particulièrement attaché à repérer ces thèmes et ces parallèles dans un grand projet récent d'intégration des infrastructures de marché financier : la plateforme paneuropéenne de règle-ment-livraison de titres Target2-Securities (ou T2S), censée surmonter la fragmentation des sys-tèmes qui réalisent les transferts d'argent et de titres lors de transactions financières. L'analyse minutieuse de ce projet permet en outre d'avancer une réponse à une énigme que les approches habituelles de l'intégration européenne en sociologie et en économie politique (political economy)-principalement centrées sur les intérêts et idées des acteurs les plus puissants-sont bien en peine d'éclaircir : à savoir la raison pour laquelle T2S sera de facto un monopole de la Banque centrale européenne, alors que les institutions européennes privilégient depuis le début l'intégration par les acteurs privés. La notion foucaldienne de « formation discursive » est mise à contribution pour conceptualiser ces thèses.
fatcat:qstvcpm2fzfqlg6sx6eddmcjzm