Subterranean waters, a source of dignity as well as a social resource: The case of farmers on the Saïss plain of Morocco

Hassan Quarouch, Marcel Kuper, El Hassane Abdellaoui, Sami Bouarfa
2014 Agricultures  
Eaux souterraines, sources de dignité et ressources sociales : cas d'agriculteurs dans la plaine du Saïss au Maroc Résumé La réalisation d'un forage est pour un fellah (agriculteur) du Saïss un argument agroéconomique de l'ordre de l'évidence pour conduire une agriculture rentable. Cependant, l'accès aux eaux souterraines manifeste d'autres réalités socio-affectives qui motivent de manière forte la décision d'accéder à « son eau à soi ». Avoir sa propre eau est pour le fellah aussi une
more » ... aussi une évolution qualitative, une émancipation d'une agriculture d'hier, qui étouffe la dignité et l'estime de soi. Ce qui pose problème pour les fellahs ce n'est pas la disponibilité de l'eau en soi, la difficulté est de rassembler tous les accords pour aller la chercher. L'orientation sans précédent vers une agriculture irriguée par les eaux souterraines conduit à une surexploitation des nappes du Saïss. On peut se poser la question de ce qu'il va advenir de ces fellahs qui misent toutes leurs forces dans un forage. Mots clés : eau souterraine ; irrigation ; Maroc ; surexploitation. Thèmes : eau ; économie et développement rural. Abstract Subterranean waters, a source of dignity as well as a social resource: The case of farmers on the Saïss plain of Morocco Installing a tube well is common sense for farmers on the Saiss plain (Morocco) for agroeconomic reasons. However, access to groundwater also reveals deeper socio-emotional realities that explain why farmers seek individual access to water. Possessing one's "own water" represents a level of social development for the fellahs, which allows him to emancipate himself from "outdated" agriculture that can curb dignity and self-esteem. The problem for the farmer is not the water availability itself. The challenge is to bring together the agreement of his family, the local authorities, the social group, and the river basin agency. The unprecedented orientation towards irrigated agriculture using subterranean groundwater sources is leading to overexploitation. It begs the question of what may happen to these farmers who invest all their efforts into installing a tube well.
doi:10.1684/agr.2014.0699 fatcat:wwpevpav6bb7nn72nqrv55aqg4