La maîtrise du recrû dans les plantations de feuillus précieux

Ch. ALLEGRINI
1992 Revue Forestière Française  
Supposons au départ des plants, de bonne origine génétique, bien venants et installés dans une station leur convenant. Excluons d'emblée les boisements de terre agricole qui supposent l'introduction d'un peuplement de bourrage artificiel, pour lesquels nous manquons encore de recul. Nous ne considérerons, dans les propos qui vont suivre, que les reboisements effectués après une coupe de taillis sous-futaie, futaie ou taillis, que ce soit pour des plantations en plein ou en enrichissement. La
more » ... currence sera donc essentiellement le fait des rejets ou semis ligneux que nous appellerons ' recrû », excepté à la plantation où localement la végétation herbacée, ennemie n° 1 des feuillus précieux, pourra temporairement faire son apparition. RÔLES DU RECRÛ Bien conduit », le recrû est l'allié principal des feuillus précieux avec de nombreuses fonctions complémentaires :
doi:10.4267/2042/26387 fatcat:z4dfawuiarfx5hwyxqgr7fkeue