Renseignement géographique et culture militaire

Philippe Boulanger
2011 Hérodote  
Distribution électronique Cairn.info pour La Découverte. © La Découverte. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite
more » ... accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Hérodote, n° 140, La Découverte, 1 er trimestre 2011. L'infl uence de la géographie dans une opération de coercition et de maintien de la paix est décisive et sa connaissance constitue traditionnellement un avantage pour le commandement. Ce fait explique que la géographie au sens large est considérée par le stratège et le tacticien comme une forme de renseignement militaire. Par défi nition, la géographie renseigne, apporte les informations nécessaires aux commandements et aux unités en opérations, désormais obtenues en temps réel avec la modernisation des technologies. Parallèlement, lorsqu'elle est produite par et pour des services de renseignement, elle devient confi dentielle en raison du caractère sensible des données qui ne doivent donc pas être transmises de manière générale. Traditionnellement, ce sont les sources orales, les études régionales, les observations de terrain et les cartes topographiques qui constituent le renseignement géographique. Depuis le XIX e siècle, parallèlement à l'essor d'une pensée géographique militaire, il est assimilé à une forme de soutien et d'aide à la décision dans la tactique et dans la stratégie opérationnelles à l'échelle du théâtre d'opérations. Aujourd'hui, le renseignement géographique est érigé en principe stratégique dans toutes les armées modernes, aux États-Unis comme en France. Comment le renseignement géographique s'est-il imposé progressivement comme une fonction stratégique essentielle dans les armées ? Trois aspects sont mis en
doi:10.3917/her.140.0047 fatcat:zokl5qjnrzbr3dxwkcxagkrrgy