Des savants français contre la guerre du Vietnam. De l'anti-impérialisme à la construction d'une paix positive

Pierre Journoud
2016 Bulletin de l Institut Pierre Renouvin  
Distribution électronique Cairn.info pour UMR Sirice. © UMR Sirice. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -16/02/2020 01:37 -© UMR Sirice Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -16/02/2020 01:37 -© UMR Sirice Des savants français contre la guerre du Vietnam De l'anti-impérialisme à la construction d'une paix positive PIERRE JOURNOUD Résumé Les scientifiques ont souvent entretenu, au XX e siècle, une relation incestueuse avec la guerre. La guerre du Vietnam n'a pas fait exception mais elle a également suscité un mouvement d'opposition très actif, dans lequel les « intellectuels scientifiques » ont joué un rôle majeur. Quelques-uns se sont engagés dans le développement de coopérations scientifiques durables avec leurs collègues vietnamiens, contribuant ainsi à la construction toujours longue et difficile d'une « paix positive ». Mots-clés : Scientifiques -Guerre du Vietnam -Mouvement antiguerre -Paix -Coopération. Abstract French scientists against the Vietnam War. From anti-imperialism to the building of a positive peace The scientists have often had an incestuous relation with war during the 20 th century. The Vietnam War did not make an exception but it also aroused a very active antiwar movement, in which the "scientific intellectuals" played a major role. Some made a strong commitment in the development of sustainable scientific cooperation with their Vietnamese counterparts, so contributing to the always long and difficult construction of a "positive peace".
doi:10.3917/bipr1.044.0087 fatcat:lx2rkyxtdre33ij5kmxsxv7nim