L'individu dans les manuels scolaires en Iran

Saeed Paivandi
1998 CEMOTI  
Saeed PAIVANDI Pour la sociologie, l'institution scolaire dans la société moderne remplit, entre autres, deux fonctions complémentaires : elle a tout d'abord une fonction différenciatrice qui consiste à préparer l'individu à l'exercice d'un métier. En effet, l'école sélectionne et positionne des élèves dans l'échelle sociale en attribuant des qualifications scolaires. Elle assure également une fonction unificatrice, c'est-à-dire qu'elle inculque au "sujetapprenant" une culture commune, les
more » ... e commune, les savoirs et valeurs communs et fondamentaux pour le former à la vie en société. L'école contribue largement à la socialisation qui rend effective l'intégration dans un système et une société en inculquant l'idéologie dominante et en justifiant l'institution politique. A propos de cette deuxième function, L. Legrand (1988) relève que toute politique éducative s'enracine dans une idéologie, dans la mesure où les conceptions morales et philosophiques impliquent une conception de l'homme, de sa signification dans le monde et de sa destinée. Néanmoins, les expériences des précédentes décennies dans le monde montrent que le degré d'instrumentalisation de l'école par les pouvoirs politiques varie considérablement d'un pays à l'autre et est étroitement lié à la nature du système politique. Tandis que dans un nombre considérable de pays l'école, dans son évolution historique, tente de s'affirmer comme institution représentant le consensus entre les différentes composantes de la société civile, dans les systèmes nondémocratiques l'école se transforme en un puissant appareil de propagande à des fins politiques et idéologiques. On assiste ainsi à une surpolitisation remarquable de l'école, sa mission politique affichée ayant des effets non-négligables sur son programme, ses relations pédagogiques et son organisation. Le cas iranien constitue à plus d'un titre une expérience récente importante dans ce domaine. D'une part, on se trouve face à un système éducatif largement instrumentalisé par l'institution politique afin de former le nouvel individu de la "société islamique". A travers cette orientation politique et idéologique de l'école, le système éducatif iranien revendique, d'autre part, la mise en oeuvre d'un nouveau modèle éducatif basé sur les valeurs islamiques.
doi:10.3406/cemot.1998.1429 fatcat:c2mqstelczd7vegpbhkcvwkg7i