�I CENTRE NATIONAL I n° 9311 MODELE ECONOMETRIQUE DE L'INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE

D La, Recherche Scientifique ', Hassan Ghassan
1993 unpublished
RESUME Il s'agit d'appréhender, par une analyse économétrique, une partie des déterminants et des phénomènes de concurrence à travers les flux des échanges avec l'extérieur du secteur des Industries Agro-Alimentaires, d'expliciter les facteurs contribuant à la formation du capital physique du secteur en cherchant les déterminants de ces investissements, et enfin de mettre en relief la capacité d'auto-financement permettant de mesurer l'étendu de l'effet de levier. Le modèle proposé comporte un
more » ... roposé comporte un déterminisme restreint de type récursif, en postulant des relations de causalité généralement non réversible entre les variables explicatives et expliquées. Je montre que le secteur des IAA est globalement en surproduction. Même si je réduis le taux d'utilisation de la capacité de production, le taux d'excédent continue d'augmenter ; d'autant plus que le taux de croissance de la demande des produits agro-alimentaires à prix constants présente un effet positif, i.e. l'accroissement de la consommation des ménages nationaux ne diminue en rien bien au contraire elle augmente le résultat commercial avec le reste du monde en stimulant la production. Il est montré également que le secteur est géré et organisé essentiellement par le capital financier et dans une moindre mesure par le capital industriel. Ce qui suggère qu'un jeu coopératif financier est à même d'améliorer la rentabilité du secteur, quoi que le levier financier de l'endettement à long terme permet de rentabiliser les capitaux propres en difficulté de rentabilité. Ce tournant montre que le secteur des IAA n'est pas inactif en matière de dépenses d'équipements. ABSTRACT It concerned to apprehend, by econometric analysis, a part of determinant and phenomenen of competitive trought flux of exchange with exterior of food industry sector ; to explicit the factors contributing to a physical capital formation of sector by cherching determinants of theses investments, and in last to bring out the capacity of self-financing to measure extensive of lever effect. The suggested model include a restricted determinism recursive type, applicant the causality relations in generally non reversible between explanatory variables and explained variables. I show that the food industry sector is generally in overproduction. The same if i reduce the rate of capacity utilization of production, the rate of exterior exchange excess continue to increase ; all the more as the rate of demand growth of foods products (given in constant price) present a positive effect, i.e. the increasing of the national consommation not diminish, but on the contrary increase the commercial result with other world by stimulating the production. It is showed likewise that the sector is organised and managed essentially by financial capital and in minor measure by industrial capital. What suggest that the financial cooperative game is straight from to improve the profitability of sector, whatever the financial lever of debts at long term permit to realize the profitability of specific capitals. This corner indicate that the sector of food industry is not inactive about expenses of equipments.
fatcat:nejrpyabzfgwnhkdlumohnpszi