Différence chez les personnes âgées : mise en contexte

Lise Ladouceur
1996 Reflets Revue d'intervention sociale et communautaire  
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : info@erudit.org Article « Différence chez les personnes âgées : mise en contexte » Lise Ladouceur Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 2, n° 2, 1996, p. 82-97. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/026131ar
more » ... Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Document téléchargé le 11 février 2017 07:23 La pratique du travail social acquiert sa légitimité en se fondant sur les perceptions, individuelles et collectives, des problèmes sociaux et des personnes qui les vivent à une époque donnée. À l'origine de ces problèmes sociaux, il existe généralement un système organisé de différences selon l'âge, le genre, l'ethnicité, ou encore, les conditions économiques. Nous aborderons les liens entre la vieillesse et les différences à caractères sexuel ou ethnique. Pour ce faire, nous cernerons la situation des femmes âgées francophones vivant en milieu minoritaire. Puis, nous verrons en quoi cette situation interpelle la pratique en travail social. Lise Ladouceur Coordonnatrice de projet SHAWN -Social Housing for Abused Women Network à Ottawa et étudiante au doctorat en TS à l'Université Laval de Québec.
doi:10.7202/026131ar fatcat:sb7j3iwx5bbalgrbul536kh2mm