LE COURANT MARXISTE DU MOUVEMENT OUVRIER FRANCAIS DANS LE DEBAT SUR LA "QUALITE DE LA VIE"

Yvette Hartt
1980 Philosophica   unpublished
125 Si l'on peut parler d'une dynamique sociale en faveur de la qualité de Vie, ou de l'émergence d'une valeur nouvelle, il s'en faut de beaucoup pour que la "qualité de vie" ait un sens univoque pour les groupes et mouvements qui se mobilisent en son nom. Et d'abord sur un plan très concret: souffrant de façon diverse, et inégale, des nuisances industrielles ou de la concentration urbai-ne, les différentes couches sociales ne peuvent donner priorité aux mêmes éléments de la qualité de vie;
more » ... s aspirations, leurs revendi-cations peuvent être disjointes, voire antagonistes. Mais surtout, la qualité de vie n'est pas simplement un slogan sous lequel, comme dans l'auberge espagnole, chacun met ce qu'il désire sans se préoccuper des autres: issue d'une mise en cause de la croissance et du développement industriel, la "qualité de vie" s'avè-re d'emblée objet de débat; les acteurs sociaux engagés dans des pratiques sociales (patronat, syndicats, partis politiques, mouvement écologique et mouvements contestataires) analysent les causes de la crise de la qualité de vie, s'opposent dans l'interprétation qu'ils en font comme dans les stratégies qu'ils proposent de mettre en oeuvre. C'est pourquoi, loin de faire du concept de "qualité de vie" une simple notion "fourre-tout" inconsistante, le débat qui s'instaure est en" fait un véritable enjeu social.
fatcat:ex2wux5emvdm7klocwljta2gh4