Les usages du passé sur les réseaux sociaux ou comment faire vivre la Grande Guerre sur Facebook

Catherine Bouko
unpublished
Maître de conférences au sein du Département de l'information et de la communication de l'Université Libre de Bruxelles. Ses travaux portent essentiellement sur les procédés de médiation médiatique des objets culturels et historiques ainsi que sur l'application de théories sémiologiques à l'analyse des médias. Résumé : En 2013, soucieux de sensibiliser les jeunes générations à la guerre de 14-18, le Musée de la Grande Guerre de Meaux a créé Léon Vivien, un poilu virtuel qui fait vivre aux
more » ... ait vivre aux internautes son expérience au quotidien du conflit grâce à sa page Facebook. Dans cet article, nous examinons dans quelle mesure cette opération, si elle ne déréalise pas l'événement stricto sensu, implique une nouvelle lisibilité et visibilité au conflit, en articulant les approches narrative et analytique du témoignage et des documents visuels historiques. Comment intéresser les jeunes générations à la Guerre de 14-18, alors qu'ils s'en sentent très éloignés, notamment parce qu'ils n'en connaissent pas de témoins directs, ne fut-ce que par le biais des médias, contrairement aux générations précédentes? Le Musée de la Grande Guerre de Meaux (au nord de Paris) a choisi de répondre à cette question par le web 2.0 en menant une opération sur Facebook-l'expérience Léon Vivien-au printemps 2013 1. Pendant plusieurs mois, ce poilu virtuel posta des messages et des documents presque quotidiennement sur sa page, auxquels réagissaient une dizaine d'autres personnages (épouse, mère, amis, camarades de front). Relayée par de nombreux médias et « aimée » par plus de 60 000 personnes, la page a engendré plus de 6000 commentaires d'internautes qui ont suivi le quotidien de ce soldat au front. Unique en son genre 2 , nous verrons que cette expérience dote le conflit de nouvelles lisibilité et visibilité qui modifient sensiblement notre rapport à l'Histoire. Dans un premier temps, nous aborderons le traitement de l'Histoire par les médias et par les pratiques 1 Cette initiative a été imaginée par l'agence de communication DDB Paris, qui fait par ailleurs partie du groupe Omnicom, l'une des plus grosses agences de communication dans le monde. 2 L'opération Louis Castel, GI qui participera au débarquement, est menée entre décembre 2013 et juin 2014 sur Facebook et Twitter par le Mémorial de Caen, dans le cadre des célébrations des soixante-dix ans du débarquement.
fatcat:ckauo7fxgfclnezt3lwq4zwxae