Le Dictionnaire National Néerlandais, Leiden [chapter]

1968 Les machines dans la linguistique  
L'activité qui s'est manifestée à Leiden durant les dernières années dans le domaine du traitement mécanographique des données linguistiques, est née des problèmes lexicologiques qui se sont présentés à nous pendant notre travail sur le dictionnaire national néerlandais. En effet, depuis des siècles, la documentation lexicographique directe, c'est à dire la fiche pourvue du mot dans son contexte, s'est faite à la main. Ce procédé lent, couteux et peu pratique, constitue un anachronisme
more » ... Comme la fiche contextée reste à la base du travail lexicographique propre, le problème qui se posait était le suivant: serait-il possible de remplacer ces fiches traditionnelles par d'autres fiches et ceci à l'aide de procédés mécanographiques. La première expérience fut faite en 1959. Profitant de l'hospitalité offerte par le CEVF (Besançon) de M. Quemada, le Vocabulaire Français et Flameng (1536) de Noël de Berlainmont fut traité par les machines du centre. C'était le premier exemple de traitement lexicologique d'un texte bilingue. Des cartes-mot furent pourvues d'un contexte variable, basé sur la délimitation par le spécialiste des contextes voulus. Une seconde expérience en 1961 porta sur les possibilités de la calculatrice électronique. Un recueil de colloques latino-néerlandais, le Tyrocinium Linguae Latinae (1552) de P. Apherdianus fut mis sur bande perforée. En 1962 un programme fut établi par J. A. Th. M. van Berckel, du Centre de Mathématique d'Amsterdam, pour le traitement du texte par calculatrice. Au début de 1963 la calculatrice du Centre établit 4 listes de mots: 1. un index alphabétique de tous les mots (11.150) du T. L. L. 2. une liste de fréquence 3. une liste selon la longueur des mots 4. un index inverse des mots. L'index alphabétique fut établi par la calculatrice XI en 1 heure et 12 minutes. Puisque le Centre de Mathématique d'Amsterdam ne disposait point de bandes magnétiques, le contextage des mots s'avérait impossible. On se tourna alors vers le système de contextage rigide suivi jusqu'alors à Gallarate. Le texte d'une »chanson de geste« Karel ende Elegast (1488) fut traité
doi:10.1515/9783112315354-010 fatcat:dimkv4dfazbatp5jzssabngyoe